"Bonne chance !" : quand Thomas Pesquet et Kylian Mbappé échangent par vidéo

Les deux stars, l'une de l'espace et l'autre des terrains de football, ont discuté via visioconférence durant quelques minutes, lundi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le footballer Kylian Mbappé au centre d'entraînement de Clairefontaine-en-Yvelines, à gauche, et l'astronaute Thomas Pesquet à bord de l'ISS, à droite. (EUROPEAN SPACE AGENCY / FRANCK FIFE / AFP)

Une passe entre deux étoiles. L'astronaute Thomas Pesquet, en ce moment en mission dans la Station spatiale internationale, et le footballeur Kylian Mbappé, qui s'apprête à défendre les couleurs de la France lors de l'Euro (11 juin - 11 juillet), ont échangé par visioconférence durant quelques minutes, lundi 7 juin. L'UEFA a ensuite publié une vidéo reprenant certaines parties de cette conversation sur Twitter.

L'astronaute a accueilli à distance l'attaquant dans le laboratoire Colombus de l'ISS, où il fait "la plupart de [s]es expériences scientifiques", ballon de foot à la main. "C'est fou de regarder les images ! Je n'en crois pas mes yeux. C'est la première fois que je vois ça et je suis vraiment épaté, j'ai un tas de questions", a entamé Kylian Mbappé, interrogeant Thomas Pesquet sur ses sensations dans l'espace et les expériences menées à bord de l'ISS. Assurant que l'équipe travaillait sur "la médecine, la physiologie et les cellules souches", l'astronaute lui a glissé : "Le football en apesanteur, c'est pas génial (...), je sais pas si tu serais très heureux ici". 

Les deux hommes ont également échangé sur les parallèles existants entre leurs deux professions, un "rêve" qui demande beaucoup de "travail". Enfin, Thomas Pesquet a souhaité "bonne chance" à son cadet, qui s'entraîne à Clairefontaine avant l'Euro. "Rendez-nous fiers, j'essaie de faire mon boulot pour donner une bonne image de la France et je sais que vous aussi !", a lancé l'astronaute.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Thomas Pesquet

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.