Espace : pour concurrencer SpaceX, ArianeGroup va développer un mini-lanceur réutilisable

En déplacement dans l'Eure, le ministre Bruno Le Maire a dit sa volonté de "rattraper" le retard pris par le groupe spatial européen par rapport à la société d'Elon Musk, pionnière dans le domaine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de l'Economie et des finances durant sa visite à Vernon, dans l'Eure, le 6 décembre 2021. (ERIC PIERMONT / AFP)

Le lanceur "doit être opéationnel en 2026". L'entreprise européenne ArianeGroup va développer un mini-lanceur réutilisable, pour concurrencer notamment SpaceX, a annoncé le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, lundi 6 décembre. "Nous n'vons pas cru [aux lanceurs réutilisables], nous avons pris du retard par rapport à nos partenaires américains qui ont développé SpaceX et Falcon 9, et ce retard il faut le rattraper", a-t-il déclaré lors d'un déplacement à Vernon (Eure).

Face à la concurrence des sociétés privées comme SpaceX ou Virgin, le groupe européen avait annoncé fin septembre la suppression de 600 postes en France et en Allemagne. Mais le site d'ArianeGroup à Vernon, où sont notamment testés les moteurs des fusées Ariane, a vocation à voir ses effectifs augmenter, a promis le ministre de l'Economie. "Aujourd'hui, il y a un peu plus de 800 emplois sur le site de Vernon. A horizon 2025, il y en aura près de 1 000", a assuré Bruno Le Maire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Espace

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.