EN IMAGES. Dix photos de la "super Lune bleue de sang"

Le spectacle céleste était visible sur une bonne partie du globe, mercredi.

Une éclipse lunaire totale particulièrement rare par sa taille a offert, mercredi 31 janvier, un spectacle impressionnant et visible d'une bonne partie du globe, appelé "super Lune bleue de sang".

110
Comme ici, près d'Istanbul, en Turquie, une éclipse lunaire totale, particulièrement rare par sa taille, a offert, mercredi 31 janvier, un spectacle impressionnant et visible d'une bonne partie du globe, appelé "super Lune bleue de sang". MUHAMMED GENCEBAY GUR / ANADOLU AGENCY / AFP
210
La Lune a disparu, privée des rayons du Soleil, avant de réapparaître teintée de rouge, d'où son nom de "lune de sang", comme derrière le Golden Gate Bridge de San Francisco, en Californie (Etats-Unis). JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
310
Cette "super Lune" est aussi qualifiée de "bleue", car il s'agit de la deuxième pleine Lune en un mois. Ce nom ne fait pas référence à sa couleur, mais à la relative rareté du phénomène : il ne survient en moyenne que tous les deux ans et demi. JOSH EDELSON / AFP
410
Au-dessus du Amboy Crater du désert de Mojave (Californie, Etats-Unis), comme ailleurs, l'éclipse a finalement débuté vers 11h45 GMT. Une ombre noire a commencé à grignoter la Lune blanche. Une heure plus tard, le satellite naturel de la Terre était plongé dans le noir. Puis, à mesure qu'elle se dévoilait de nouveau, des teintes cuivrées ont coloré sa surface. DAVID MCNEW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
510
Bien visible derrière l'Empire State Building de New York, la teinte rouge de la Lune, qui ne produit pas sa propre lumière, résulte d'un phénomène lumineux : les rayons du soleil qui traversent l'atmosphère terrestre sont réfléchis, à l'exception des rayons rouges. ATILGAN OZDIL / ANADOLU AGENCY / AFP
610
Le spectacle a pu être admiré depuis l'Amérique du Nord, la Russie, l'Asie et l'océan Pacifique. La majeure partie de l'Europe, l'Afrique et l'Amérique du Sud a en revanche été privée du spectacle par la lumière du soleil. Ce n'était pas le cas dans l'archipel norvégien de Svalbard, dans l'océan Arctique. HEIKO JUNGE / NTB SCANPIX / AFP
710
L'éclipse est intervenue seulement vingt-sept heures après que la Lune a atteint son point orbital le plus proche de notre planète, appelé le périgée. Elle est donc apparue alors un peu plus grosse que d'habitude. La preuve avec cette photo prise au-dessus de Pékin, en Chine. WANG JIANYING / XINHUA / AFP
810
La dernière "super Lune bleue de sang", comparable à celle photographiée ici en Turquie, au-dessus de la mosquée Selimiye d'Edirne, s'était produite le 30 décembre 1982. Elle avait été visible en Europe, en Afrique et dans l'ouest de l'Asie. GOKHAN BALCI / ANADOLU AGENCY / AFP
910
Pour l'Amérique du Nord, il faut remonter à cent cinquante-deux ans, au 31 mars 1866, selon les annales. Les habitants de San Francisco (Californie) ont donc eu de la chance. JOSH EDELSON / AFP
1010
Le prochain phénomène similaire à celui immortalisé au-dessus du mont Kadam, depuis Nakapiripirt, en Ouganda, est prévu le 31 janvier 2037. YASUYOSHI CHIBA / AFP