Cet article date de plus d'un an.

"Des vacances utiles et enrichissantes" : les séjours scientifiques participatifs attirent de plus en plus

Pour aider les scientifiques dans leurs missions, plusieurs associations proposent des séjours scientifiques participatifs. Ouvert à tous, ils permettent notamment de participer à des expériences et expéditions.
Article rédigé par franceinfo, Boris Hallier
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le gouvernement lance le loto de la biodiversité "Mission Nature" lundi 23 octobre. Illustration (SYLVESTRE / MAXPPP)

Partir à la découverte des volcans, sur les traces des dinosaures ou dans les forêts de Madagascar tout en étant en vacances, c'est le concept de la science participative. Une formule qui permet d'aider des scientifiques, et qui attire de plus en plus. À Paris, à la cité des Sciences, se tient ce 25 et 26 mars, le salon Terra Scientifica, consacré aux voyages de sciences participatives.

>> REPLAY. On a enfin réussi à enregistrer les ondes cérébrales des pieuvres

"Ce sont des vacances utiles et enrichissantes", approuve Solène qui travaille pour l'association Objectif Science international, et encadre des voyages alliant scientifiques et grand public. "On peut partir faire des inventaires de biodiversité, essayer d'identifier des papillons, faire du suivi des espèces d'oiseaux aux jumelles, énumère Solène. Ça peut aussi être des protocoles qu'on a en partenariat avec l'Inrae d'Avignon, pour le suivi des espèces dites invasives comme la Pyrale du buis et la chenille processionnaire du pin.. C'est plein de sujets divers et variés."

"Ces expéditions ou ces séjours de vacances permettent de récolter plus de données sur le long terme"

Laetitia, spécialiste de paléontologie

à franceinfo

Les associations présentent leurs projets à la cité des sciences lors du salon Terra Scientifica. Ces voyages, ces expéditions ont un intérêt aussi pour les scientifiques. Selon Laetitia, spécialiste en paléontologie : "Les chercheurs ont de plus en plus de difficultés à avoir le temps d'aller sur le terrain, donc souvent, ce sont des micro-expéditions pour qu'ils ne récoltent qu'un petit élément, alors que le but de la science, c'est que ce soit significatif et donc assez large et global."

Pour participer à ces projets, pas besoin d'être soi-même incollable sur la faune, la flore ou l'archéologie. Ces séjours sont ouverts au plus grand nombre, rappelle Sylvain, responsable du programme biodiversité chez Objectif Science International : "La science n'est pas quelque chose réservée aux seuls scientifiques qui travaillent comme chercheurs dans un organisme officiel".

Et Sylvain d'ajouter : "La science, c'est quelque chose qui nous concerne tous. Nous avons énormément d'enfants de 7 ans qui ont fait des découvertes scientifiques. Ce ne sont pas des découvertes scientifiques, forcément majeures, qui vont leur donner le prix Nobel, mais ce sont des vraies découvertes scientifiques dans le cadre des projets qu'on mène". Certains de ces apprentis chercheurs ont même cosigné des articles auprès de scientifiques professionnels.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.