Misson Dart : la Nasa va faire s'écraser un vaisseau sur un astéroïde pour tenter de dévier sa trajectoire

Ce test digne d'un film de science-fiction doit permettre de mieux protéger l'humanité face à une éventuelle menace.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Illustration d'artiste, en date du 4 novembre 2021, qui montre le vaisseau spatial Dart de la Nasa avant l'impact sur l'astéroïde Dimorphos.  (HANDOUT / NASA/ AFP)

Nom de code de la mission : Dart ("fléchette" en anglais). La Nasa va tenter, dans la nuit du lundi 26 au mardi 27 septembre, de dévier la trajectoire d'un astéroïde en projetant sur lui un vaisseau kamikaze. Ce test de "défense planétaire", non sans évoquer les films Don't Look Up : Déni cosmique ou encore Armageddon, doit permettre de mieux protéger l'humanité face à une éventuelle menace.

La mission Dart a décollé en novembre depuis la Californie. Après dix mois de voyage, le vaisseau doit frapper l'astéroïde Dimorphos à 1h14 (heure française), à une vitesse de plus de 20 000 km/h. Le vaisseau n'est pas plus grand qu'une voiture, et sa cible fait environ 160 m de diamètre. Soit la moitié de la hauteur de la tour Eiffel.

L'impact diffusé en direct

Dimorphos ne représente en aucun cas une menace pour la Terre : son orbite autour du Soleil ne passe qu'à sept millions de kilomètres de nous. Mais la mission "est importante à réaliser avant que nous ne découvrions un réel besoin", a déclaré Andrea Riley, chargée de la mission Dart à la Nasa.

Le moment de l'impact s'annonce spectaculaire et pourra être suivi en direct sur la chaîne vidéo de l'agence américaine. Il ne s'agit pas de détruire l'astéroïde mais de le pousser légèrement. L'objectif est de voir comment réagira Dimorphos, notamment en fonction de sa porosité, c'est-à-dire s'il est plus ou moins compact.

Très peu des astéroïdes connus sont considérés comme potentiellement dangereux, et aucun ne l'est sur les 100 prochaines années. Si Dart manque sa cible, le vaisseau devrait avoir assez de carburant pour une nouvelle tentative dans deux ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Astronomie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.