Eclipse, comète et lune des neiges : trois raisons de lever les yeux vers le ciel cette nuit

Dans la nuit du vendredi à samedi, les amoureux des ciels étoilés se retrouveront pour observer trois phénomènes : une éclipse lunaire, une "pleine lune des neiges" et le passage d'une comète.

Une éclipse lunaire totale lors de la Super Lune, le 27 septembre 2015, à Denver, au Colorado.
Une éclipse lunaire totale lors de la Super Lune, le 27 septembre 2015, à Denver, au Colorado. (GARY C. CASKEY / MAXPPP)

Munissez-vous de vos jumelles, d'un bon plaid et d'un thermos car cette nuit pourrait être magique (si la météo le permet). Les passionnés d'astronomie auront ainsi l'occasion d'observer ce week-end, et en particulier dans la nuit du vendredi 10 au samedi 11 février, une pleine lune des neiges, une éclipse lunaire partielle ainsi que le passage d'une comète. Franceinfo revient sur tout ce qu'il faut savoir sur ces phénomènes.

Une éclipse lunaire partielle

Attention, ce ne sera pas une éclipse totale de Lune. "Vous ne verrez probablement qu'une diminution d'intensité de la lumière lunaire, un peu comme si un léger voile nuageux passait devant", décrit L'Obs, qui rassure quand même les férus d'astronomie : "L'éclipse de cette nuit a le mérite d'être parfaitement observable en France métropolitaine, du moins si le ciel est dégagé, et la Lune sera haute dans le ciel."

L'éclipse débutera à 23h55, heure française, pour se terminer à 3h53. Concrètement, "un beau et délicat dégradé sombre va se répandre sur l'astre, le couvrant, à son maximum, à 1h44, heure de Paris, jusqu'à près de 98%", explique le site Futura Sciences. Ce phénomène, rappelle Le Monde, sera "observable sans danger à l'œil nu et aux instruments depuis une large portion du globe terrestre : au milieu de la nuit en Europe et en Afrique, au coucher de la Lune en Asie et à son lever sur le continent américain".

Pour ceux qui préféreront ne pas mettre un pied dehors, le site spécialisé Slooh propose une retransmission en direct :

Une "pleine lune des neiges"

Cette éclipse lunaire est aussi un peu particulière. On l'appelle la "pleine lune des neiges" ou "Snow Moon", en anglais. Cette qualification nous vient des tribus amérindiennes en raison des chutes de neige qui surviennent durant la saison. "Dans les régions recouvertes d’un blanc manteau sa luminosité semble décuplée et elle éclaire merveilleusement les paysages nocturnes", note Guillaume Cannat, auteur scientifique, sur son blog. Petite déception : en dehors de ces zones, rien ne la distingue vraiment d'une lune classique.

Une comète, visible avec des jumelles

Outre la Lune, il faudra aussi regarder une comète un peu particulière. Nommée 45P/Honda-Mrkos-Pajdusakova, cette comète sera au plus proche de la Terre dans les heures prochaines. "Ce 11 février, en effet, vers 9 heures, elle s'aventurera à seulement 12 millions de kilomètres de la Terre, ce qui représente environ 30 fois la distance qui nous sépare de la Lune", indique Futura Sciences.

"C'est le huitième passage le plus proche de notre planète d'un noyau cométaire dans l'histoire moderne", précise le site spécialisé. Pour l'observer, il faudra se lever tôt ou se coucher tard, c'est selon, puisque c'est dans la deuxième partie de la nuit, avant les premières lueurs de l'aube, que la comète sera la plus visible. Pour ceux qui s'inquiéteraient, il n'y a aucun risque que "45P" entre en collision avec notre planète.