Cet article date de plus de cinq ans.

Vaccin H1N1 : les victimes, devenues narcoleptiques, indemnisées

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Vaccin H1N1 : Les victimes, devenues narcoleptiques, indemnisées
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Depuis leur vaccination à l'hiver 2009, trois adolescents sont atteints de narcolepsie. Ils vont toucher des sommes allant de 600 à 650 000 euros.

France 2 a rencontré Charles, l'un des trois adolescents qui va être indemnisé suite aux préjudices qu'il subit depuis sa vaccination contre le vaccin H1N1 en décembre 2009. Les premiers symptômes sont arrivés l'été suivant. "quand je regardais les matchs de foot (...) c'est là que mes parents se sont inquiétés. Vu que je m'endormais tout le temps." Le diagnostic est livré, le jeune homme est narcoleptique. Il s'endort de façon irrésistible jusqu'à six fois par jour. "Ce sont des micros-siestes de six à 15 minutes où je me sens toujours conscient, mais comme immobilisé. J'ai ma tête qui penche, et je ne peux plus bouger si on ne me réveille pas", témoigne l'étudiant qui est obligé de prendre un traitement à vie. Son indemnisation, autour de 600 000 euros lui permettra de payer une aide au quotidien. Aujourd'hui c'est sa mère qui veille sur lui. Elle ne le laisse par exemple jamais prendre les transports en commun, car il s'y endort.

18 personnes indemnisées

Le lien avec le vaccin contre la grippe est quasi-certain pour la communauté scientifique. Le pandemrix s'attaque au virus, mais aussi aux neurones qui aident à rester éveillé. Un effet secondaire inconnue au moment de la pandémie. 57 personnes ont déposé un dossier. L'Office national d'indemnisation des accidents médicaux doit verser une compensation à 18 d'entre elles pour un montant moyen de 330 000 euros.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.