VIDEO. Les traumatismes mortels du football américain, sport roi aux Etats-Unis

Ce sport très violent est responsable de nombreuses commotions cérébrales mortelles. Dans certains cas, le décès intervient des mois après le choc.

FRANCE 2

C'est le sport national aux États-Unis. Le football américain est une industrie à plusieurs milliards de dollars avec son rendez-vous sacré du Super Bowl. 1 million de jeunes garçons pratiquent ce sport, rêvant de devenir quarterback ou capitaine. Mais après des chocs violents, de nombreux sportifs décèdent régulièrement des suites de commotions cérébrales.

En moyenne, une quinzaine de jeunes joueurs meurent sur le coup chaque année, mais les médecins estiment que seulement la moitié des traumatismes crâniens est détectée. Résultat, beaucoup décèdent de séquelles diverses après une longue déchéance. James Ransom est mort à l’âge de 13 ans, un an après avoir reçu un choc violent. Après des mois de souffrance, le jeune garçon a fini par se suicider. Dépression, perte de neurones, cette maladie s'appelle l'encéphalopathie traumatique chronique et peut se développer des années après un traumatisme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Tom Brady est plaqué par Grady Jarrett, le 5 février 2017, lors d\'une rencontre de NFL entre les New England Patriots et les Atlanta Falcons, à Houston (Texas).
Tom Brady est plaqué par Grady Jarrett, le 5 février 2017, lors d'une rencontre de NFL entre les New England Patriots et les Atlanta Falcons, à Houston (Texas). (TIMOTHY A. CLARY / AFP)