Santé : dans quels cas utilise-t-on l'hypnose ?

De plus en plus de professionnels de santé sont formés à la pratique de l'hypnose. Le journaliste Julien Duponchel nous explique dans quels cas elle est utilisée.

FRANCE 2

La pratique de l'hypnose est courante dans plusieurs domaines. Sur le plateau du journal de 13 Heures, le journaliste Julien Duponchel explique : "On utilise l'hypnose pour les anesthésies légères, pour les endoscopies, ponctions lombaires ou pour les otoplasties, chirurgie qui permet de recoller les oreilles. Pas de miracles, l'hypnose s'accompagne de doses de sédatifs ou d'anesthésies locales. Les professionnels insistent sur le fait que la pratique de l'hypnose intervient en complément d'un traitement et ne le remplace pas."

L'hypnose contre les addictions

L'hypnose est également utilisée pour lutter contre certaines addictions. "Par exemple le tabac, confirme le journaliste. L'hypnose réduit la dépendance psychologique par des suggestions faites au cerveau comme le dégoût, le désir de respirer ou d'être à nouveau libre. Une vraie séance d'hypnose dure au moins 45 minutes. Elle n'est pas réglementée par le Code de la santé publique et n'est pas remboursée par la Sécurité sociale."

Le JT
Les autres sujets du JT
Sous hypnose, les individus réduisent leur attention
Sous hypnose, les individus réduisent leur attention (UCCIA_PHOTOGRAPHY / MOMENT RF)