Médecine : le miraculé de Béziers

Trois semaines après les faits, on a appris qu'un homme de 53 ans victime d'un malaise à Béziers (Hérault) est resté durant 16 heures en arrêt cardiaque avant d'être finalement réanimé. Un retour à la vie dû au froid : ses fonctions vitales ont été préservées par hypothermie. 

FRANCE 2

L'histoire commence au bord de ce chemin près de Béziers (Hérault) : le 12 mars dernier, le corps inerte d'un homme de 53 ans est découvert par un promeneur qui donne l'alerte. À l'arrivée de ce pompier ici même, l'homme est allongé. Son pouls et sa respiration sont faibles : il est entre la vie et la mort. "Mon équipage et moi-même l'avons récupéré, remonté sur la plateforme du haut. Malheureusement pour la personne, une fois qu'on l'a mis en position latérale de sécurité, c'est là qu'il est tombé en arrêt cardiorespiratoire", explique-t-il.

Sauvé par son état d'hypothermie

Si son cœur vient de s'arrêter, c'est que le patient est dans un état critique d'hypothermie. Avec le froid, la température de son corps a chuté à seulement 22°C. Mais immédiatement, les pompiers puis les médecins vont tout tenter pour le réanimer. Au total, plus de cinq heures de massage cardiaque, car c'est précisément cet état d'hypothermie qui peut sauver le patient : "Qu'est-ce que c'est que l'hypothermie ? En fait, c'est mettre les métabolismes du corps, ce qui fait que le corps marche, les organes marchent, au repos. Donc l'hypothermie protège", explique le docteur Xavier Capdevilla, chef du service réanimation au CHU de Montpellier (Hérault). Héliporté d'urgence à Montpellier, l'homme sera finalement réanimé grâce à une machine qui pompe et réchauffe son sang hors de son corps. À 32°C, son cœur est enfin relancé par un électrochoc. Une prouesse médicale qui est aussi le fruit de la persévérance des soignants. Plus étonnant encore, l'homme ne souffre d'aucune séquelle. Un cas d'école sans précédent encore dans l'histoire de la médecine française.

Le JT
Les autres sujets du JT
C\'est l\'hypothermie qui a sauvé l\'homme de 53 ans, retrouvé en arrêt cardiaque au bord de l\'Orb, à Béziers.
C'est l'hypothermie qui a sauvé l'homme de 53 ans, retrouvé en arrêt cardiaque au bord de l'Orb, à Béziers. (RICHARD DE HULLESSEN / MAXPPP)