Médecine : un rein greffé pour la deuxième fois

Publié
Médecine : un rein greffé pour la deuxième fois
FRANCE 2
Article rédigé par
L. Legendre, D. Mascret, O. Gardette, France 3 Île de France, N. Cohen, F. Olivier, N. Sadok - France 3
France Télévisions

Une équipe de l’hôpital Saint-Louis des Hôpitaux de Paris a réalisé un exploit : un homme a reçu un rein transplanté il y a une quinzaine d’années déjà sur un patient, décédé depuis.

Il y a quelques semaines, des équipes de l’hôpital Saint-Louis et Lariboisière, à Paris, ont réalisé une première en France : un rein qui avait déjà été transplanté il y a une quinzaine d’années sur un premier malade, aujourd’hui décédé, a été greffé sur un autre patient. L’opération était particulièrement délicate. "Je me suis dit que cela allait être difficile et on n’était pas sûr que cela soit faisable. Cela dépendait beaucoup du prélèvement et de la manière d’opérer la qualité du prélèvement", explique Dr Annabelle Goujon, chirurgienne urologue à l’Hôpital Saint-Louis.

Plus de 20 000 personnes en attente de reins

L’opération, exceptionnelle, a été rendue possible en raison d’un accident vasculaire cérébral du premier receveur qui a conduit à son décès. Son rein a été prélevé immédiatement, dans un contexte de pénurie d’organes. "Cela ne serait pas une solution à la pénurie d’organes parce que d’abord en 25 ans, on n’a fait qu’une dizaine de ce type de greffes dans le monde et puis il faut des conditions très particulières, notamment que la personne qui décède, décède dans des conditions favorables au prélèvement et c’est rarement le cas malheureusement", tempère Damien Mascret, médecin et journaliste France Télévisions. En 2020, plus de 500 patients sont morts, faute de rein greffé. Aujourd’hui, plus de 20 000 sont sur liste d’attente.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.