Dons de corps à la médecine : une faculté dans le viseur de la justice

Le magazine L'Express a révélé les conditions dans lesquelles étaient accueillis de nombreux corps légués à la science. Ils avaient vocation à être étudiés à la faculté de médecine de Paris-Descartes. Le parquet de Paris s'est saisi de l'affaire.

France 2

Derrière les murs de la faculté de médecine de Paris-Descartes, des milliers de corps donnés à la science ont été conservés dans des conditions indignes pendant plusieurs années : chambres froides ouvertes, locaux délabrés, cadavres démembrés et entassés. Des étudiants en médecine de la faculté Paris-Descartes sont sidérés. "On est très choqués. On ne s'y attendait pas, en sachant qu'on nous apprend de respecter la dignité des personnes vivantes ou mortes", explique un étudiant.

Le centre du don des corps reconnaît des manquements

Ces dysfonctionnements étaient connus. Les responsables du site disent avoir alerté la présidence de l'université dès 2015. Face à l'inaction, un médecin finit même par démissionner. "Les chambres qui devaient être froides n'étaient pas froides", déplore Brigitte Mauroy, ex-présidente du comité d'éthique du centre de don des corps. Le plus grand centre européen d'anatomie accueillait des médecins pour des cours de leur spécialité. Aujourd'hui fermé pour inspection, le centre du don des corps reconnaît des manquements et présente ses excuses aux familles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le magazine L\'Express a révélé les conditions dans lesquelles étaient accueillis de nombreux corps légués à la science. Ils avaient vocation à être étudiés à la faculté de médecine de Paris-Descartes. Le parquet de Paris s\'est saisi de l\'affaire.
Le magazine L'Express a révélé les conditions dans lesquelles étaient accueillis de nombreux corps légués à la science. Ils avaient vocation à être étudiés à la faculté de médecine de Paris-Descartes. Le parquet de Paris s'est saisi de l'affaire. (France 2)