Don d’organes : Côme, 3 ans, attend sa greffe de foie

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Le 22 juin est la journée du don d’organes. Si 80% des Français sont favorables au don en pratique, seuls 47% en parlent à leurs proches. En France, 272 enfants attendent un donneur. C’est le cas de Côme, âgé de 3 ans.
Don d’organes : Côme, 3 ans, attend sa greffe de foie Le 22 juin est la journée du don d’organes. Si 80% des Français sont favorables au don en pratique, seuls 47% en parlent à leurs proches. En France, 272 enfants attendent un donneur. C’est le cas de Côme, âgé de 3 ans. (France 2)
Article rédigé par France 2 - F. Méréo, E. Martin, J.-A. Balcells, H. Gasparini, A. Boulet
France Télévisions
France 2
Le 22 juin est la journée du don d’organes. Si 80% des Français sont favorables au don en pratique, seuls 47% en parlent à leurs proches. En France, 272 enfants attendent un donneur. C’est le cas de Côme, âgé de 3 ans.

Côme, bientôt 3 ans, apprend à plaquer, esquiver, marquer, avec son papa rugbyman, Henry Chavancy, star du Racing 92. Sous son maillot, Côme est malade. Il attend une greffe de foie depuis 14 mois. "C’est une longue attente, forcément. Parfois, on le voit souffrir, ça fait mal au cœur", confie son papa. Côme doit prendre plus de 20 médicaments par jour. Sa jaunisse provoque de terribles démangeaisons, un teint jaune et un retard de croissance. La greffe de foie est indispensable. 

272 enfants attendent un don d’organe 

Plusieurs fois par mois, direction l’hôpital. Depuis quelques jours, sa jaunisse s’est aggravée, Côme a très mal au ventre. Pour sa maman, Magali Chavancy, il y a urgence. Près de quatre familles françaises sur 10 refusent le don d’organes. Les enfants en attente de greffe en subissent les répercussions. "Un adulte dont la famille accepte qu’il soit donneur peut sauver un adulte et un enfant avec son foie", précise la médecin hépatologue Oanez Ackermann. Comme Côme, en France, 272 enfants attendent un rein, un poumon ou un cœur.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.