Carmat annonce une première implantation de son cœur artificiel à l'étranger

Cette implantation a été réalisée au National Research Center for Cardiac Surgery, à Astana (Kazakhstan). Carmat avait jusqu'ici seulement réalisé des implantations en France.

Le cœur artificiel de la société française Carmat à Paris, le 14 février 2017.
Le cœur artificiel de la société française Carmat à Paris, le 14 février 2017. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'entreprise française Carmat a annoncé lundi 23 octobre avoir réalisé avec succès, au Kazakhstan, la première implantation de son cœur artificiel à l'étranger. Cette implantation a été réalisée au National Research Center for Cardiac Surgery, à Astana, par l'équipe du Dr Yuriy Pya, chirurgien cardiaque et directeur général du centre. La date de l'opération n'a pas été précisée.

L'essai clinique français reprendra en mai

Jusqu'ici, Carmat avait seulement réalisé des implantations de son cœur artificiel en France, où il a repris son essai clinique en mai, après six mois de suspension. L'agence du médicament (ANSM) avait exigé de nouvelles garanties de sécurité après le décès du premier patient inclus dans cet essai (dit "étude pivot"), à la suite d'une mauvaise manipulation des batteries du dispositif.

La société avait réalisé en décembre 2013 une implantation d'un cœur artificiel ayant vocation à rester de manière définitive. Le premier patient est mort 75 jours après l'opération. Quatre essais ont suivi et tous se sont soldé par la mort des patients. Avec son cœur artificiel, Carmat souhaite apporter au moins cinq ans d'espérance de vie à des malades considérés comme étant en phase terminale.