16 heures d'arrêt cardiaque à Béziers : "Cet homme aurait dû être mort"

Un homme de 53 ans, victime d'un malaise à Béziers (Hérault) est resté durant 16 heures en arrêt cardiaque, et a survécu. Ce cas va-t-il apporter de nouveaux éléments de connaissance au monde médical ?

FRANCE 2

Interrogé par France 2 à ce sujet, le médecin et journaliste Jean-Daniel Flaysakier estime que "la rareté de cette histoire fait qu'elle nous apprend beaucoup de choses, et qu'elle va apprendre beaucoup de choses aux médecins". Et de préciser : "22°C de température corporelle, cet homme aurait dû être mort, et il se met en hibernation alors qu'il aurait dû être en arrêt cardiaque définitif".

"Ne jamais arrêter" le massage cardiaque

Cela pourrait servir quand on retrouve "des victimes d'hypothermie dans les avalanches, des gens tombés en mer ou encore chez les gens victimes de grand froid", estime-t-il. Et de poursuivre : "On s'aperçoit que dans ces cas-là, il ne faut pas abandonner trop vite, il faut masser. On peut masser un cœur pendant des heures à condition de ne jamais arrêter. C'est ce qu'il s'est passé à Béziers (Hérault): on n'a jamais arrêté pendant quatre heures et demie, puis on l'a transféré à l'hôpital, et grâce à la haute technicité du service de réanimation de l'hôpital de Montpellier, on a réussi à ramener à la vie ce quinquagénaire".

Le JT
Les autres sujets du JT
La façade du service des urgences du CHU de Nantes (Loire-Atlantique).
La façade du service des urgences du CHU de Nantes (Loire-Atlantique). (LOIC VENANCE / AFP)