Consommation : des lunettes pour seniors et un boîtier pour sauver des vies

Publié Mis à jour
Consommation : des lunettes pour seniors et un boîtier pour sauver des vies
Article rédigé par
D. Lachaud - France 2
France Télévisions

Dans la rubrique "Achats de demain", vendredi 10 juin, la journaliste Dorothée Lachaud, présente sur le plateau du 13 Heures, est venue présenter des lunettes destinées aux seniors et un boîtier pour sauver des vies.

Vendredi 10 juin, la journaliste Dorothée Lachaud était sur le plateau du 13 Heures pour parler de lunettes destinées aux seniors. "Il s’agit de lunettes intelligentes, capables de détecter les chutes. À l’intérieur des branches sont cachées des capteurs infrarouges. Si je les porte et que je tombe, ce sont ces capteurs qui vont détecter la chute. Une alerte est tout de suite envoyée à une plate-forme d’assistance. Une personne va m’appeler pour déterminer si je vais bien et prévenir mes proches ou les secours selon le besoin. Et puis petit plus, les lunettes ont aussi une option pour la conduite : elles détectent l’endormissement au volant", explique la journaliste.

1 000 Géocœurs installés

Cette année, un petit boîtier pour sauver des vies, le "Géocœur", a remporté le premier prix du concours Lépine. "Il s’agit d’un petit panneau connecté installé au-dessus des défibrillateurs, vous savez, qui sont installés partout dans les lieux publics. L’idée du boîtier, c’est d’inciter les passants à aller plus vite porter secours à une personne qui fait un arrêt cardiaque. Si un arrêt cardiaque survient, dès que les secours sont prévenus, le système du Géocœur se déclenche. Un gyrophare et un message vocal s’allument alors pour inciter les gens à proximité à apporter le défibrillateur auprès de la victime. Pour savoir où elle se trouve, il suffit de scanner le QR code sur le Géocœur", rapporte Dorothée Lachaud. L’objectif est de gagner du temps sur les interventions. Chaque année, les arrêts cardiaques sont responsables de 50 000 décès. 1 000 Géocœurs seront donc installés cette année.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.