Cet article date de plus d'un an.

Santé : la France passe en risque rouge d’allergie aux pollens

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Les Français sont en proie aux allergies en cette fin de mois de février. La raison ? Les émissions de pollens précoces. Le journaliste et médecin Damien Mascret fait le point sur la situation sur le plateau du 12/13, lundi 27 février.
Santé : la France passe en risque rouge d’allergie aux pollens Les Français sont en proie aux allergies en cette fin de mois de février. La raison ? Les émissions de pollens précoces. Le journaliste et médecin Damien Mascret fait le point sur la situation sur le plateau du 12/13, lundi 27 février. (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3 - D. Mascret
France Télévisions
France 3
Les Français sont en proie aux allergies en cette fin de mois de février. La raison ? Les émissions de pollens précoces. Le journaliste et médecin Damien Mascret fait le point sur la situation sur le plateau du 12/13, lundi 27 février.

Les pollens sont de retour en force et très tôt en 2023. Le journaliste et médecin Damien Mascret fait le point sur le plateau du 12/13, lundi 27 février. "Ce n’est pas encore le printemps et pourtant presque toute la France est déjà en risque rouge - risque élevé - d’allergie aux pollens, selon le réseau national de surveillance aérobiologique", indique-t-il. "Ça n’étonne pas vraiment les spécialistes d’asthme et allergies qui rappellent que désormais, les pollens des arbres sont émis dès février", ajoute le journaliste.  

Plusieurs facteurs en cause 

Selon le médecin, plusieurs facteurs favorisent cette émission de pollen précoce : "le réchauffement climatique" et "la pollution car le CO2 émis favorise la croissance des pollens". Le résultat est sans appel : "Près d'un Français sur trois a maintenant des allergies et ce sera probablement un sur deux en 2050", conclut Damien Mascret. 

Parmi nos sources

Santé respiratoire France 

Asthme & Allergies 

RNSA 

Liste non exhaustive. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.