Cet article date de plus d'un an.

Santé : faut-il s'inquiéter de l'hépatite inconnue qui touche des enfants de plusieurs pays ?

Publié Mis à jour
Santé : faut-il s'inquiéter de l'hépatite inconnue qui touche des enfants de plusieurs pays ?
Santé : faut-il s'inquiéter de l'hépatite inconnue qui touche des enfants de plusieurs pays ? Santé : faut-il s'inquiéter de l'hépatite inconnue qui touche des enfants de plusieurs pays ? (France 2)
Article rédigé par France 2 - D. Mascret
France Télévisions
France 2

Une hépatite d'origine inconnue, qui touche les enfants de moins de dix ans, suscite l'inquiétude de l'Organisation mondiale de la Santé. Le journaliste et médecin Damien Mascret, présent sur le plateau du 20 Heures, mardi 19 avril, apporte son éclairage. 

Une hépatite d'origine inconnue, touchant les enfants de moins de dix ans, a été détectée dans cinq pays européens, comme le Royaume-Uni ou le Danemark, mais aussi la France. Dans l'Hexagone, "deux cas d'hépatite aiguë dont l'étiologie est encore indéterminée ont été signalés par le CHU de Lyon" chez des enfants de moins de 10 ans et "sont en cours d'investigation", fait savoir l'agence Santé Publique France. 

S'agit-il d'une épidémie ?

Le journaliste et médecin Damien Mascret, présent sur le plateau du 20 Heures, mardi 19 avril, assure que "le nombre d'enfants est trop faible pour qu'on puisse parler d'épidémie". Par ailleurs, "la plupart guérissent sans séquelles. Le foie, c'est le seul organe du corps qui est capable de régénérer complètement si on arrête de l'agresser", tient-il à rassurer. Santé Publique France ne parle pas d'un excès de cas en France à ce stade. En fin de semaine dernière, l'Organisation mondiale de la santé avait dit s'attendre à de nouveaux signalements dans les prochains jours et avait déjà fait état de "moins de cinq" cas en Irlande et de trois en Espagne.

Y a-t-il des raisons de s'inquiéter ?

Il existe néanmoins des sources d'inquiétude, reconnaît le praticien. "D'une part, il y a quand même des enfants qui ont fait des hépatites suffisamment graves pour qu'on ait besoin de faire une transplantation de foie. Et puis, tant qu'on n'a pas trouvé l'origine de ces hépatites, ce sera difficile de les éviter", poursuit Damien Mascret.

Le médecin conclut en rappelant les symptômes de l'hépatite : nausée, vomissements, fatigue, mal au ventre, puis en cas de phase aigüe, jaunisse (particulièrement marquée dans les cas remontés par les autorités britanniques), urines très foncées et selles décolorées.

Parmi nos sources  

ECDC 

OMS

Liste non exhaustive. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.