Santé : les soignants victimes de burn-out

Entre le rythme très intense des gardes et la crise sanitaire en France, de nombreux soignants craquent émotionnellement. Les burn-out sont de plus en plus fréquents dans ce corps de métier où le stress est important.

FRANCEINFO

Infirmières, cadres de santé, puéricultrices ou même secrétaires médicales : elles sont nombreuses à avoir été victimes de burn-out. Face au rythme de travail extrêmement soutenu, une cohésion parfois inexistante et le nombre important de patients, elles ont fini par craquer. Ce coup au moral affecte jusque dans le quotidien hors de l’hôpital. Une soignante explique que ses proches se sont relayés pour rester avec elle, s’assurer qu’elle allait bien. Ils devaient même la forcer à s’alimenter.

La crise du coronavirus a aggravé la situation

Le mal-être des soignants n’est pas un phénomène récent. Cependant, la crise sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus n’a fait que détériorer un peu plus leurs conditions de travail. Les patients sont de plus en plus nombreux et il est parfois difficile de bien tous les prendre en charge. Pour tenter d’aider un personnel soignant à bout, une plateforme d’écoute est mise en place. "On a eu autant d’appels en quatre mois qu’en trois ans et six mois", révèle Catherine Cornibert de l’association Soins aux Professionnels de Santé. 

Des soignants traitent un homme présentant des symptomes du Covid-19, à Abbeville (Somme), le 15 juin 2020. 
Des soignants traitent un homme présentant des symptomes du Covid-19, à Abbeville (Somme), le 15 juin 2020.  (PASCAL BACHELET / BSIP / AFP)