Santé : les médecins subissent de plus en plus d'agressions

De plus en plus de médecins sont victimes de violences de la part de leurs patients. 1 126 agressions ont été recensées en 2018, soit une augmentation de 9% en un an. Une généraliste plusieurs fois confrontée à cette violence témoigne.

Depuis plus de vingt ans, Naima Bouraki, médecin généraliste, consacre 12 heures par jour à ses malades. Il lui est arrivé plusieurs fois d'être confrontée à la violence de certains patients. La dernière fois, il y a un mois, l'un d'entre eux exigeait une consultation en urgence en déversant sa rage à coups de pied sur les murs du cabinet. Naima Bouraki a voulu porter plainte, mais au commissariat, on lui a expliqué que c'était inutile parce qu'elle n'est pas été frappée elle-même.

Une mutuelle propose des psychologues

"Notre parole doit être entendue, témoigne la généraliste. Ça ne nous fait pas plaisir d'aller passer deux heures au commissariat pour déposer plainte. On se fait violence, mais on a juste envie que ça s'arrête." Le phénomène prend tellement d'ampleur que depuis peu, une mutuelle propose une prise en charge spécifique par des psychologues. Aujourd'hui en France, de plus en plus de médecins équipent leur cabinet de caméras de surveillance et de boutons d'alarme directement reliés à la police.

Le JT
Les autres sujets du JT
En France, la formation des étudiants en médecine à la communication avec les patients est encore un domaine en développement, après avoir été longtemps ignorée. (Photo d\'illustration)
En France, la formation des étudiants en médecine à la communication avec les patients est encore un domaine en développement, après avoir été longtemps ignorée. (Photo d'illustration) (BURGER / PHANIE / AFP)