Santé : l'ostéopathie, une pratique qui divise

Publié
Santé : l'ostéopathie, une pratique qui divise
FRANCEINFO
Article rédigé par
J.Hélion, A.Gras - franceinfo
France Télévisions

L'ostéopathie fait débat en France. Si de nombreux Français y ont recours, elle n'est pas reconnue par le ministère de la Santé.

C'est devenu une pratique plébiscitée depuis un certain temps par les Français. Beaucoup se tournent vers des séances d'ostéopathie, des manipulations corporelles qui ont un effet sur le long terme selon certains spécialistes. "Les patients qui consultent ici, derrière, voient une amélioration, que ce soit en termes de diminution de douleurs ou carrément absence de problématiques par la suite", assure Valérie Kohl, ostéopathe. Pendant 45 minutes, la spécialiste manipule ses patients, on entend régulièrement des craquements.

Une pratique médicale pas reconnue par le ministère de la Santé

Si cette pratique n'est pas reconnue par l'ordre des médecins, Valérie Kohl estime que la médecine traditionnelle et l'ostéopathie ne sont pas incompatibles. "On n'est pas là pour éloigner les patients de la médecine", rappelle-t-elle. Certaines études ont été réalisées, mais aucune n'est assez solide pour prouver scientifiquement les bienfaits. Chef de service de médecine physique et réadaptation à l'hôpital Cochin, François Rannou souligne qu'il n'y a jamais eu de "lien moléculaire, biologique, cellulaire, tissulaire et d'organe avec l'ostéopathie". Elle n'est pas reconnue comme une pratique médicale ou paramédicale par le ministère de la Santé, les honoraires sont donc libres et non pris en charge par l'Assurance maladie. Malgré tout, l'Etat assure que cette pratique peut être bénéfique pour un patient en complément de la médecine traditionnelle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.