Cet article date de plus de sept ans.

Les sages-femmes rejettent le statut proposé par Touraine

La ministre de la santé, Marisol Touraine, a annoncé mardi la création d'un statut spécifique des sages-femmes au sein des hôpitaux publics. Les sages-femmes en grève depuis le mois d'octobre ne sont pas satisfaites et poursuivent leur mouvement.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

La ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, a
annoncé ce mardi que les sages-femmes auront un statut médical spécifique au
sein des hôpitaux publics. Pour la ministre il s'agit d'une véritable rupture comme elle le dit au micro de Célia Quilleret : 

Mais la ministre n'a en revanche pas donné plus de détail sur la
revalorisation des salaires, Marisol Touraine évoque à ce sujet qu'une nouvelle
concertation s'ouvrira en avril.

En attendant d'après Marisol Touraine, ce nouveau statut "permettra de
reconnaître le caractère médical de la profession de sage-femme au sein de
l'hôpital public. "La ministre
s'engage à ce que la revalorisation des salaires intervienne rapidement et
tienne compte du niveau de responsabilité des sages-femmes
", a ajouté le
ministère dans un communiqué.

Les sages-femmes se disent
très en colère
. Elles n'ont pas obtenu gain de cause sur l'une de leurs revendications principales, le statut de praticien réclamé depuis le début de cette grève. Par ailleurs, les négociations sur leur salaire ne s'ouvriront qu'au mois d'avril. Pour leur représentante, dans cette déclaration, il n'y a rien : 

Après cette annonce de la ministre, elles vont donc poursuivre leur mouvement dé marré en octobre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sages-femmes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.