Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Fermeture de maternités : quand les pompiers se mettent dans la peau d'une femme qui accouche

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Quand les pompiers se mettent dans la peau d'une femme qui accouche pour pallier la fermeture de maternités
ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Dans cet extrait d'"Envoyé spécial", voici les pompiers de Saint-Claude (Jura) comme vous ne les avez jamais vus. Pendant que l'un joue une femme enceinte et simule un accouchement inopiné, les autres apprennent des gestes qui peuvent être vitaux. Avec la fermeture des "petites" maternités, les services de secours se retrouvent en première ligne. 

Céline est sage-femme à Saint-Claude, dans le Jura. Elle exerce en libéral, après avoir travaillé pendant dix ans à l'hôpital. Depuis la fermeture de la maternité, l'été 2018, les services de secours sont en première ligne. Céline est devenue pompier volontaire pour former ses collègues aux gestes d'urgence en cas d'accouchement inopiné.

"Envoyé spécial" a suivi l'un de ses cours. Après la théorie, elle propose un jeu de rôles pour gérer une naissance à domicile. A l'aide de son matériel spécialisé, un pompier va se mettre dans la peau... d'une femme qui accouche. Céline lui attache un faux ventre de femme enceinte, une sorte de sac contenant un poupon et ouvert au bas, et lui conseille de faire "comme en vrai : t'es paniquée, tu cries, tu dis "haaa, ça pousse !"...

Des gestes qui peuvent sauver le bébé

Le pompier joue le jeu avec conviction. Ses collègues et lui s'amusent franchement, mais tous prennent l'exercice très au sérieux. Extraire en douceur le poupon "nouveau-né" ("Tu l'empoignes bien, parce que ça glisse", conseille Céline), le masser, couper le cordon ombilical avant de confier le bébé à sa mère... Autant de gestes "qu'on a très rarement l'occasion de faire, témoigne un des pompiers. Quand ça arrive, il faut qu'on ait les bons réflexes".

Pour leur apprendre à réagir dans un contexte critique, un deuxième exercice : si le cordon ombilical sort en premier (une situation rare, mais qui engage le pronostic vital de l'enfant), les pompiers vont devoir maintenir le bébé dans le ventre de la maman jusqu'à l'arrivée à la maternité. "Ces gestes d'urgence, explique Céline, vont permettre la survie du bébé, tout simplement."

Extrait de "Ma maternité va fermer", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 14 février 2019.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.