Vaucluse : à Avignon, les habitants tentent de s’adapter au passage du couvre-feu à 18 heures

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Vaucluse : à Avignon, les habitants tentent de s’adapter au passage du couvre-feu à 18h
France 2
Article rédigé par
V. Gaglione, C. Chabaud, P. Jouffriault - France 2
France Télévisions

Depuis dimanche 10 janvier, huit nouveaux départements doivent respecter un couvre-feu à partir de 18 heures, au lieu de 20 heures. C’est le cas du Vaucluse. Reportage à Avignon, où la population est partagée sur cette mesure.

La ville d’Avignon (Vaucluse) doit s’adapter au couvre-feu à 18 heures, qui entre en vigueur dimanche 10 janvier. Les commerçants se pressent de fermer pour avoir le temps de rentrer chez eux, et les habitants tirent profit d’un dernier bol d’air frais et de leurs derniers instants de liberté à l'extérieur. "On profite au maximum", témoigne l’un d’eux, suppléé par une étudiante : "J’ai l’impression de ne plus du tout avoir de vie sociale le soir en sortant des cours, ça me déprime".

"18 heures, ça fait tôt"

Les commerçants sont souvent résignés, à l'image de Laurie Briot. "Une heure de plus ou de moins, c’est ridicule, ça ne change absolument rien à la sécurité dans la boutique", estime-t-elle. Il n'est plus possible non plus de faire des petites courses à la dernière minute. Et, pour la vente à emporter, "18 heures, ça fait tôt", témoigne un habitant. Certains sont sceptiques et ne comprennent pas les objectifs de la mesure. "On va tous se ruer pour faire les courses le samedi après-midi, je ne vois pas l’intérêt", conclut une femme interrogée par France 2.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.