Ehpad : des milliers de Français sur liste d'attente

Un rapport remis jeudi 28 mars au ministère des Solidarités et de la Santé détaille 175 mesures et une dizaine de priorités, parmi lesquelles la rénovation des Ehpad ou encore une meilleure formation des personnels. Il faut également créer 60 000 places supplémentaires en maisons de retraite.

FRANCE 3

Pour Chantal Redon, c'est un rituel : deux fois par jour, elle rend visite à ses parents. Une obligation, car son père et sa mère sont âgés de 91 et 87 ans. Malades, ils ne sont plus autonomes. Fatiguée des allers-retours quotidiens, Chantal a fait appel à des aides ménagères et des infirmières, mais de nombreuses tâches restent à sa charge. Et quand ses parents sont seuls, c'est l'angoisse. Pour éviter de parcourir les 13 km qui la séparent de ses parents plusieurs fois par jour et réduire son inquiétude, Chantal Redon aimerait les placer en maison de retraite. Pas si simple, puisqu'après cinq mois d'attente, il n'y a toujours pas de place disponible.

Seulement quelques dizaines de places créées depuis 2015

Le cas de Chantal n'est pas isolé, car en Haute-Vienne, les listes d'attente s'allongent dans les Ehpad. Dans cet établissement qui compte 61 lits, il faut attendre plusieurs mois pour avoir une place. La situation ne devrait pas s'améliorer, car depuis 2015 et malgré le lancement par le département d'un plan gérontologique, seules quelques dizaines de places ont été créées, faute de financements débloqués par l'État. En 2019, une cinquantaine de places devraient être créées en Haute-Vienne. Insuffisant pour satisfaire les nombreuses demandes.

Le JT
Les autres sujets du JT
8 personnes 10 déclarent avoir fait le choix de placer un parent en Ehpad en \"raison de l\'état de santé et de l\'âge\" (Etude CREDOC)
8 personnes 10 déclarent avoir fait le choix de placer un parent en Ehpad en "raison de l'état de santé et de l'âge" (Etude CREDOC) (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)