Dépendance : les nouveaux emplois de demain

La priorité pour la bonne prise en charge des personnes dépendantes est le recrutement de personnel. Le rapport remis à la ministre de la Santé préconise 80 000 nouveaux postes dans les Ehpad.

FRANCE 2

Petit déjeuner, ménage, un peu d'exercice dans l'appartement : Monique Doueke est l'auxiliaire de vie de Guy Verlière, 96 ans. "Sans eux, je ne pourrais pas", admet le vieil homme. Elle a trouvé ce poste à temps complet il y a 15 jours, une exception. Avant, elle dépassait rarement les 20 heures par semaines.

Revalorisation des salaires des auxiliaires

"Je peux faire deux heures ici à Sully [le quartier parisien] et puis aller au 16e arrondissement faire deux autres heures. On n’est pas payé pour ces heures creuses", déplore Monique Doueke. Temps partiel subi, manque de reconnaissance : le métier d'auxiliaire de vie attire peu. "Aujourd'hui, on cherche plusieurs dizaines d'auxiliaires de vie. On manque d'auxiliaires de qualité par un manque de rémunération pour attirer les meilleurs", explique Pierre-Emmanuel Bercegeay, président de Ouihelp, entreprise d'aide à domicile.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre de la Santé Agnès Buzyn doit annoncer la création de 20 000 postes supplémentaires en trois ans. Beaucoup trop peu selon les associations et les syndicats.
La ministre de la Santé Agnès Buzyn doit annoncer la création de 20 000 postes supplémentaires en trois ans. Beaucoup trop peu selon les associations et les syndicats. (XAVIER LEOTY / AFP)