Plan santé : des assistants pour les médecins

Parmi les mesures présentées par le président de la République dans le cadre du plan santé, il y avait la création de postes d'assistants médicaux, qui pourront aider les médecins dans les gestes simples et les tâches administratives. Qu'en pensent les professionnels de santé ?

FRANCE 3

À Amiens (Somme), les premiers patients de la journée arrivent à SOS médecins. Un médecin généraliste devrait en voir de 10 à 35 jusqu'à la fin de sa journée, avec une moyenne de 10 à 20 minutes par consultation. Cela commence toujours par la prise de tension. "L'assistant médical pourrait installer le patient, mettre le brassard et prendre la tension, on gagnerait un peu de temps sur cet acte là", explique le médecin Franck Garate, président du syndicat CSMF Somme. L'autre moitié de la consultation se passe au bureau, et ce n'est pas ce qu'il préfère. "J'ai pris le temps d'examiner, c'est la partie noble du métier, celle pour laquelle j'ai fait des études. La paperasse, c'est rébarbatif."

"Ce n'est plus de la médecine, c'est de l'abattage"

Un médecin de campagne vient de créer une maison médicale pour ne plus travailler seul comme il l'a fait pendant 35 ans. Il doute qu'un assistant lui fasse gagner du temps. "Peser un bébé par exemple, mon assistant s'en occuperait. Mais j'aime bien le faire et ça me donne l'occasion de parler avec les parents", déclare le docteur Pascal Bruandet. Les assistants pourraient soulager les médecins généralistes. Mais en contrepartie, on leur demanderait plus de rendement. "On pourrait voir des patients toutes les 10 minutes. Ce n'es plus de la médecine, c'est de l'abattage", déplore le médecin amiénois. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un médecin généraliste prend la tension artérielle d\'une patiente.
Un médecin généraliste prend la tension artérielle d'une patiente. (MAXPPP)