Parkinson : des thérapies complémentaires aux médicaments

La maladie de Parkinson est parfois mal connue, mal comprise et parfois stigmatisée. 166 000 personnes sont concernées aujourd'hui en France. Plus de 256 000 devraient l'être d'ici 2030.

france 3

La maladie de Marie-Alice Benel est à peine visible, pourtant elle mène un combat quotidien pour contrôler ses mouvements à cause de Parkinson. Lorsque le diagnostic tombe, elle a 61 ans, un métier d'enseignante qui la passionne et une vie très sportive. "J'ai continué à vivre comme si je n'avais pas la maladie. Je suis passée très vite au stade : 'Maintenant, qu'est-ce qu'on fait ?'", commente l'intéressée.

Le sport comme thérapie

Comme tous les patients atteints de Parkinson, Marie-Alice Benel prend désormais tous les jours des médicaments. Mais elle a aussi découvert des thérapies complémentaires comme le sport. Deux fois par semaine, elle se rend dans une piscine pour une séance d'apnée. La dopamine libérée avec le sport pratiqué de façon soutenue ralentirait la progression de sa maladie.

Le JT
Les autres sujets du JT
La musique stimule le cerveau pour les malades de Parkinson
La musique stimule le cerveau pour les malades de Parkinson (FRANCEINFO)