Vienne: 350 personnes atteintes des maladies d'Alzheimer et Parkinson victimes d'un essai clinique illégal

Un médecin controversé a engagé des patients pour des essais cliniques. Il souhaitait démontrer l'efficacité de patchs pour lutter contre les tremblements liés à la maladie de Parkinson.

France 2

Du côté de Poitiers (Vienne), à l'abbaye de Sainte-Croix, près de 350 malades, atteints des maladies d'Alzheimer et de Parkinson, ont été recrutés dans le plus grand secret pour des essais cliniques illégaux. Ces essais ont été menés par le professeur Henri Joyeux, une personnalité décriée par la communauté scientifique pour ses positions anti-vaccins.

Charlatanisme

Ses essais visaient à tenter de soigner les tremblements liés à la maladie de Parkinson. Pour ça, il demandait aux patients d'appliquer des patchs de valentonine, une substance qui a des effets secondaires nocifs d'après l'agence du médicament. Les malades ont aussi subi toute une série de tests. Selon les autorités, ces patients ont été victimes de charlatanisme, ce qui est une atteinte grave au code de la santé publique et au code pénal.

Le JT
Les autres sujets du JT
En 2017, plus de 1 000 médecins ont été agressés en France.
En 2017, plus de 1 000 médecins ont été agressés en France. (ARNO BURGI / DPA / AFP)