Santé : les médicaments, bientôt vendus par les géants de l'internet ?

Acheter certains médicaments sur Amazon sera peut-être possible avec le projet de loi qui a été présenté mercredi 5 février. Le texte prévoit d'assouplir les conditions de vente des médicaments délivrés sans ordonnance. Les pharmaciens, eux, redoutent une fragilisation des petites officines et craignent un manque de contrôle de ce nouveau circuit de distribution.

France 3

Dans une pharmacie parisienne, c'est l'heure d'affluence. Comme d'habitude, les patients se bousculent devant chaque rayon et devant les caisses. Parmi eux, certains viennent récupérer leur commande internet. C'est à l'étage de l'officine que sont préparées les commandes des internautes. Les médicaments sont obligatoirement stockés dans des locaux verrouillés. "Le pharmacien va consulter le formulaire de santé renseigné par le patient, et va vérifier que les médicaments qu'il commande ne sont pas incompatibles avec un traitement éventuel", explique la pharmacienne responsable du site internet de l'officine.

Un marché en accès direct de 2 milliards d'euros

Une proposition de loi pourrait cependant changer la donne. Mutualisation des pharmacies et lieux de stockage en commun seraient autorisés. Les géants de l'internet comme Amazon pourraient-ils alors vendre des médicaments en ligne ? Une crainte pour la profession. Les pharmacies traditionnelles pourraient être fragilisées par ces nouvelles pratiques. Le marché des médicaments en accès direct, sans prescription médicale, représente 2 milliards d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration montrant des médicaments à Nantes (Loire-Atlantique), le 27 août 2019.
Photo d'illustration montrant des médicaments à Nantes (Loire-Atlantique), le 27 août 2019. (LOIC VENANCE / AFP)