Médicaments : 82 références passent derrière le comptoir

Depuis mercredi 15 janvier, les médicaments à base de paracétamol, aspirine et ibuprofène ne sont plus en accès libre dans les pharmacies pour éviter les surdosages. France 2 a recueilli le témoignage d'un homme victime d'une hépatite médicamenteuse.

France 2

Suite à des douleurs intenses dans les jambes, Jean-Luc Lesur prend plusieurs comprimés de paracétamol. Il perd alors conscience et finit par être greffé du foie en extrême urgence. En cas de surdosage, le paracétamol provoque des hépatites. "Je n'avais pas du tout conscience que je pouvais en arriver là, à frôler la mort", confie Jean-Luc Lesur. Depuis son intervention, ses problèmes de santé se sont multipliés. À 60 ans il doit prendre une dizaine de médicaments chaque jour.

Éviter le surdosage

Pour éviter l'automédication et les surdosages, 82 médicaments ne sont plus vendus en libre-service à partir de mercredi 15 janvier. Parmi eux, le paracétamol, l'ibuprofène, l'aspirine ou certains médicaments pour la gorge. Ils sont placés désormais derrière le comptoir des pharmacies avec conseils à la clef. En France, la première cause de greffe pour hépatite médicamenteuse est due aux surdosages de paracétamol.

Le JT
Les autres sujets du JT
Plusieurs médicaments, dont le Doliprane, ne seront plus en accès libre dans les pharmacies à partir du 15 janvier 2020. (Photo d\'illustration)
Plusieurs médicaments, dont le Doliprane, ne seront plus en accès libre dans les pharmacies à partir du 15 janvier 2020. (Photo d'illustration) (PASCAL DELOCHE / GODONG / PHOTONONSTOP / AFP)