Vidéo 7 questions sur la variole du singe

Publié
Article rédigé par

“Il est moins dangereux”, “le virus est présent en Afrique”... Olivier Schwartz, directeur de l’Unité Virus et Immunité de l’Institut Pasteur, répond à 7 questions très simples sur la variole du singe.

C’est un virus très proche de la variole humaine

“Il y a plus de 90% d’homologie dans la séquence avec la variole humaine”. Alors qu’une centaine de cas ont été déclarés partout dans le monde, Olivier Schwartz en dit plus sur la variole du singe. 

“Il s’appelle la variole du singe, mais ce n’est pas exact. Même s’il a été identifié d’abord chez les singes, son réservoir naturel, ce sont des rongeurs, probablement des écureuils ou des rats."

Pour le directeur de l’Unité Virus de l’Institut Pasteur, “cela commence par ce qu’on appelle un syndrome pseudo-grippal, puis une poussée maculeuse, c'est-à-dire des boutons qui apparaissent sur tout le corps.” 

Pour lui, ce virus n’a rien de nouveau. “Ce qui est plus nouveau, c’est peut être l’ampleur et la dispersion géographique puisqu’il y a de nombreux pays qui sont touchés”.

Jusqu’à présent, le virus n’avait jamais dépassé les frontières de l’Afrique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.