Cet article date de plus d'un an.

Variole du singe : le comité d'urgence de l'OMS se réunit le 21 juillet

Plus de 10 000 cas sont recensés dans une soixantaine de pays. L'Europe demeure de loin l'épicentre de la vague actuelle, avec 8 238 cas dans 35 pays.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le siège régional de l'Organisation mondiale de la santé, à Washington (Etats-Unis), le 5 février 2022. (STEFANI REYNOLDS / AFP)

La menace est prise très au sérieux. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) annonce, jeudi 14 juillet, que son comité d'urgence se réunira le 21 juillet pour déterminer les moyens de juguler la flambée de variole du singe. La barre des 10 000 cas a été franchie. Les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), auteurs des données les plus récentes sur le sujet, recense désormais 11 068 cas confirmés dans 65 pays.

>> Variole du singe : populations éligibles, délais d'attente, modalités d'injection... Cinq questions sur la vaccination

Le comité doit également statuer sur la qualification "d'urgence de santé publique de portée internationale", le plus haut niveau d'alerte de l'organisation.  C'est la seconde fois que le comité d'urgence de l'OMS se réunit pour se pencher sur la variole du singe. Il avait écarté l'augmentation du niveau d'alerte lors de sa précédente réunion le 23 juin.

L'Europe demeure de loin l'épicentre de la vague actuelle, avec 8 238 cas dans 35 pays, selon les chiffres du Centre européen de contrôle et de prévention des maladies (CEDC), datés du 12 juillet. La barre des 500 cas est franchie dans cinq pays européens : en Espagne, pays le plus touché sur le Vieux Continent avec 2 034 cas confirmés, suivie par le Royaume-Uni (1 735), l'Allemagne (1 636), la France (721) et les Pays-Bas (503).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.