Cet article date de plus d'un an.

Variole du singe : l'OMS déclenche son niveau d'alerte maximal

Publié
Variole du singe : l'OMS déclenche son niveau d'alerte maximal
Variole du singe : l'OMS déclenche son niveau d'alerte maximal Variole du singe : l'OMS déclenche son niveau d'alerte maximal (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - T. Franceschet
France Télévisions

Après en avoir fait peu de cas, l'Organisation mondiale de la Santé a déclenché son plus haut niveau d'alerte face à l'épidémie de variole du singe. 17 000 personnes ont été contaminées dans 74 pays.

Avec 1 560 cas de variole du singe en France et 17 000 dans le monde, l'épidémie gagne du terrain. L'OMS a déclenché son niveau d'alerte maximal. "Nous sommes en présence d'une épidémie qui s'est propagée rapidement dans le monde entier, par de nouveaux modes de transmission dont nous ne savons pas grand-chose", a déclaré le directeur général de l'organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Pas seulement transmissible lors des rapports sexuels

La maladie se transmet lors de contacts prolongés avec la peau, principalement lors de rapports sexuels, mais le contact avec le linge d'une personne malade pourrait suffire. Pour l'instant, 95% des cas en France concernent des hommes homosexuels multi-partenaires. Si la maladie n'est pas mortelle, elle provoque des pustules douloureuses et des cas graves peuvent survenir. Une prévention ciblée est nécessaire. Un vaccin déjà existant peut permettre de protéger de la maladie : celui contre la variole.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.