Les écrans nuisent au sommeil des adolescents

Dans le cadre de la Journée du sommeil, ce 16 mars, 88% des adolescents déclarent dormir trop peu. En cause : la dictature des écrans imposés par les téléphones portables et autres tablettes numériques.

Voir la vidéo

À la question "qui utilise un smartphone le soir ?", une flopée de mains se lèvent dans cette salle de classe de 3ème (on sait où ? Dans quel collège ?). Pour ces élèves, c'est un cours un peu particulier auquel ils assistent aujourd'hui. Un médecin vient leur parler du sommeil des jeunes. Ordinateurs, téléphones portables et tablettes numériques ont envahi leur chambre. Dans cette classe, les écrans sont perçus comme des compagnons indispensables au moment de s'endormir.

Des conséquences graves sur le cerveau des jeunes

Mais les conséquences sont un manque de sommeil préjudiciable pour leur santé. "Il y a des conséquences sur l'apprentissage, la synthèse, la mémoire. Leurs cerveaux sont en pleine maturation et il y aura des conséquences. Les mauvais dormeurs auront des mauvais résultats et risquent d'impacter le reste de leurs vies", affirme le Dr. Lionel Lerousseau, spécialiste du sommeil. Les solutions pour mieux dormir : un couvre-feu numérique. L'idée étant de couper son téléphone une heure avant de s'endormir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Adolescent (illustration).
Adolescent (illustration). (MAXPPP)