Applis, simulateurs d'aube, phytothérapie... On a testé pour vous ces dispositifs qui promettent un meilleur sommeil

Enregistrer ses mouvements, boire une tisane, se réveiller avec une lumière : francetv info a expérimenté différentes méthodes pour mieux dormir.

La luminothérapie est notamment proposée pour les personnes qui subissent des décalages horaires.
La luminothérapie est notamment proposée pour les personnes qui subissent des décalages horaires. (GETTY IMAGES)

Pour dormir certains comptent les moutons, d'autres les départements. Et d'expérience ce n'est pas toujours efficace. Des gadgets existent pour nous aider à trouver le sommeil. Francetv info en a choisi certains. Je les ai testés pour vous. Mais je vous le dis tout de suite, je dors plutôt bien. Nous avons donc sollicité d'autres avis, d'utilisateurs et d'experts, sur ces outils censés nous faciliter la vie et surtout nos nuits.

Les applications qui enregistrent le sommeil

Comment ça marche ? J'ai sélectionné deux applications pour smartphone. Les deux enregistrent le sommeil et proposent des graphiques. La première s'appelle iSommeil. Elle est uniquement disponible sur iPhone. Gratuite, elle a été mise au point par Maxime Elbaz, chef technique du centre du sommeil de l'Hôtel-Dieu à Paris. Une fois téléchargée, l'utilisation est simple. On peut choisir un mode d'endormissement avec une lumière orangée inspirée de la luminothérapie et une musique de son choix. Si on passe cette étape, on opte directement pour une analyse de ses ronflements ou de ses mouvements. La prochaine version de l'application doit permettre de faire les deux en même temps. Puis on programme l'heure et la musique de son réveil.

L'appli s'appuie sur l'accéléromètre du téléphone pour enregistrer les mouvements. A priori, la présence d'une autre personne dans le lit n'est pas contre-indiquéeIl suffit ensuite de laisser brancher votre smartphone sur secteur, de choisir le mode avion, et de le positionner près de votre oreiller. L'écran peut être retourné sur le matelas.

Capture d\'écran de l\'application iSommeil, qui enregistre les mouvements durant de son sommeil.
Capture d'écran de l'application iSommeil, qui enregistre les mouvements durant de son sommeil. (ISOMMEIL / FRANCETV INFO)

Le matin au réveil vous pouvez visualiser la courbe de votre nuit. Les pics symbolisent les mouvements. J'ai donc plutôt bien dormi d'une traite sans éveil significatif. La légende donne la durée du sommeil et la durée de l'endormissement.

La deuxième application s'appelle Sleep Cycle. Elle enregistre aussi les mouvements. Elle coûte 89 centimes d'euros et elle est disponible sur Apple et Android. Vous installez l'application puis vous allez dans les réglages. Vous réglez l'heure du réveil, la musique, le rappel éventuel et surtout la phase de réveil. Contrairement à iSommeil, Sleep Cycle propose de vous réveiller au "meilleur" moment de votre cycle de sommeil. La "phase de réveil" peut aller de 10 à 90 minutes. Par exemple, si je choisis une plage horaire de 30 minutes et une heure de réveil maximum de 07h30, l'alarme sonnera donc entre 7 heures et 07h30. Au bout de cinq nuits enregistrées, l'application produit des graphiques de la "qualité" du sommeil et identifie la meilleure et la pire nuit. 

Capture d\'écran de l\'application Sleep Cycle qui propose de visualiser sa qualité de sommeil sur plusieurs nuits.
Capture d'écran de l'application Sleep Cycle qui propose de visualiser sa qualité de sommeil sur plusieurs nuits. (SLEEP CYCLE / FRANCETV INFO)

Bilan de l'expérience. Ces applications sont assez ludiques. La prise en main est rapide. Concernant Sleep Cycle, j'émets des doutes sur le pourcentage de sommeil. Les graphiques sont élaborés à partir des mouvements. Mais cela me semble un peu juste pour affirmer qu'un sommeil est de bonne qualité. Par ailleurs, cela m'a franchement agacée quand l'alarme s'est mise à sonner avant l'heure prévue. 

Ils ont aussi testé. "J'ai utilisé l'appli Sleep As Android mais seulement quatre fois. Cela ne m'a pas convaincu. A chaque fois, sur les graphiques, je n'avais pas de 'cycles légers', mais seulement un sommeil profond, ce qui m'a semblé bizarre. Je l'ai donc abandonnéeCela ne m'a pas été très utile", explique Marie à francetv info. Elodie n'a pas téléchargé une application sur son smartphone mais elle possède une montre qui enregistre de la même manière son activité nocturne. Elle en est satisfaite : "C'est devenu un rituel. Une des premières choses que je fais au réveil est de regarder si j'ai bien dormi et combien de temps. Cela ne fait souvent que confirmer mon ressenti mais j'aime bien savoir. Et puis dans les premiers temps, cela m'a surtout permis de constater que je ne dormais pas assez. Désormais, je me couche plus tôt." 

L'avis de l'expert. "Enregistrer son sommeil et après ?", s'interroge Anthony Dubroc, docteur en pharmacie et créateur de MySommeil, une société qui donne des formations pour mieux dormir. "Une fois que vous savez que vous avez dormi tant de cycles, qu’est-ce que cela vous apporte ? C’est juste un indicateur mais cela ne change rien." Par ailleurs, le réveil déclenché par une application, type Sleep Cycle, laisse perplexe Joëlle Adrien, spécialiste du sommeil, directrice de recherches à l'Inserm : "Choisir une fourchette de réveil en fonction de là où on en est dans son cycle, oui pour quelqu'un qui dort bien. Mais une personne qui manque de sommeil doit absolument gagner toutes les minutes possibles. C'est contre-productif de la réveiller plus tôt."

Les simulateurs d'aube

Comment ça marche ? Il s'agit, en fait, de lampes qui vous réveillent en diffusant une lumière imitant la luminosité naturelle. En parallèle, vous pouvez aussi choisir une sonnerie d'alarme classique ou le bruit des oiseaux. Ambiance réveil au milieu des bois (ou presque). La lumière se déclenche automatiquement 15 minutes avant la sonnerie. La luminosité s'intensifie au fil des minutes. Mais vous pouvez aussi régler l'intensité lumineuse, d'une lumière en mode veilleuse jusqu'à une lumière très blanche. Le prix de ces lampes est compris entre une vingtaine d'euros pour des modèles en promotion et 150 euros.

Le simulateur d\'aube diffuse une lumière pour réveiller la personne.
Le simulateur d'aube diffuse une lumière pour réveiller la personne. (CAROLE BELINGARD / FRANCETV INFO )

Bilan de l'expérience. Tout comme Sleep Cycle, la lampe m'a agacée à me réveiller trop tôt, la lumière qui s'enclenche 15 minutes avant, non merci ! Et puis le cui-cui des oiseaux est un peu ridicule. Bref, ces lampes ne m'ont pas du tout convaincue. 

Ils ont aussi testé. Pour Jérôme, l'usage de ce simulateur n'a pas été probant : "Je trouve que ce n'est surtout pas fait pour ceux qui dorment en couple. Pour mon cas, ça devait servir à ma femme qui se levait plus tôt, sauf qu'elle n'y était pas sensible. C'est moi, qui devait me réveiller plus tard, qui finissait par la réveiller car ça m'avait sorti de mon sommeil dès la première lueur", confie-t-il à francetv info. En revanche, Elodie a totalement adopté ce type de lampe. "Je souhaitais pouvoir me réveiller plus en douceur. Les réveils classiques provoquent chez moi une tachycardie ! J'aime le fait que la lumière s'allume progressivement et que son intensité puisse être réglée. Cela peut suffire à me réveiller mais j'ajoute la fonction réveil avec petits oiseaux ou bruit de mer selon mon humeur. Zéro stress garanti", explique-t-elle.

L'avis de l'expert. Anthony Dubroc estime que le simulateur d'aube peut-être une bonne solution pour les réveils difficiles : "Je conseille les simulateurs d'aube pour les personnes qui ont du mal à émerger, cela permet un réveil doux."

La phytothérapie

Comment ça marche ? Je me suis rendue dans une herboristerie au cœur de Paris. Pour les insomnies, on propose des tisanes ou des comprimés à base de plantes, ainsi que des huiles essentielles. Au niveau des prix, une boite de tisane de 20 sachets coûte environ 3 euros. Un mélange de plantes en vrac coûte de 8 à 11 euros les 100 g. Le prix d'une boite de 60 gélules oscille entre 10 et 15 euros. Pour 30 mm d'huiles essentielles, comptez autour de 15 euros. L'herboriste m'a conseillé la tisane orange-mélisse pour se détendre et relaxer les muscles. La camomille matricaire est recommandée pour les personnes qui ont des problèmes de sommeil dus à la digestion. Le mélange valériane-passiflore peut convenir aux réveils précoces. Quelques gouttes d'essences de lavande sur l'oreiller favorisent également le sommeil, selon la spécialiste. Bref, chaque plante a une propriété spécifique. Mieux vaut donc demander conseil dans une herboristerie, une pharmacie ou un médecin spécialisé dans la phytothérapie.

Bilan de l'expérience. Boire une tisane le soir n'est pas désagréable. Après il faut avouer que ces tisanes "spécial sommeil" ne sont pas très parfumées. J'ai eu un peu l'impression de boire de l'eau chaude avec un arrière goût de plantes. Les huiles essentielles doivent être utilisées avec parcimonie, en n'en mettant très peu sur son oreiller ou un mouchoir. L'odeur est entêtante : si elle ne vous gêne pas, elle peut en revanche gêner, le cas échéant, la personne qui dort avec vous.

Ils ont aussi testé. Les plantes n'ont pas toujours d'effets en cas d'insomnies sévères comme pour @pomo, une internaute qui nous a fait part de son expérience : "Depuis des mois, j'ai des insomnies entre 2 heures et 5 heures du matin. Surtout si je m'endors après 23 heures. Les tisanes pour dormir sont inefficaces." @Alex, une autre de nos lectrices, a recours aux huiles essentielles et pour elle aussi, cela fonctionne : "Je me réveille 4 à 5 fois par nuit et souvent j'ai beaucoup de mal à me rendormir. Je me sers de l'huile essentielle d'orange sur un petit galet posé sur ma table de nuit. Cela me détend et quelques minutes après je redors." 

L'avis de l'expert. "Les plantes ont de réelles propriétés. Je les conseille pour des personnes qui ont des problèmes de sommeil occasionnels ou pour des personnes qui n'en ont jamais eu avant. Cela peut-être une bonne alternative aux molécules chimiques. Les plantes peuvent aussi être données comme aide au sevrage de certains hypnotiques [somnifères]", explique à francetv info Géraldine Filloux-Ribière, pharmacienne.

A lire aussi

1L’article à lire pour comprendre notre sommeil (et ses troubles)

Les Français dorment trop peu et plus d'un tiers de la population souffre de troubles du sommeil Lire l'article  

2TEST. Quel dormeur êtes-vous ?

Êtes-vous du matin ? Du soir ? Quelle plage horaire vous convient le mieux pour dormir ? Faire le test  

3Quatre questions que vous vous posez sur les somnifères

Quatre millions de Français ont recours à des produits pour mieux dormir. La France en est le premier pays consommateur en Europe. Lire l'article  

4"Le manque de sommeil m'a fait passer à côté de ma vie"

Pour francetv info, des personnes souffrant d'insomnies persistantes témoignent. Lire l'article