Apnée du sommeil : attention aux risques cardiaques

Près de 80% des adultes touchés par l'apnée du sommeil l'ignorent. Pourtant, ce syndrome augmente les risques de maladies cardiovasculaires. Et les femmes ne sont pas épargnées !

Ce trouble du sommeil concernerait 5% des Français, et atteindrait même 15% des plus de 70  ans. Mais difficile d'avoir des chiffres précis, car l'apnée du sommeil est largement sous diagnostiquée. Selon le Dr Patrick Assyag, cardiologue, "le diagnostic n'est pas aussi simple que ça. Le patient ne s'en rend pas compte. Il est fatigué le matin mais il ne sait pas qu'il a mal dormi. Et c'est le conjoint qui va faire le diagnostic...".

Votre médecin généraliste peut vous aider à faire le point sur votre apnée du sommeil grâce à une grille où sont répertoriés les symptômes : ronflements importants, fatigue et somnolence en journée, apnées durant le sommeil, hypertension artérielle... Il existe aussi des facteurs de risques comme le surpoids et l'âge.

Il est important de prendre en charge l'apnée du sommeil, car celle-ci peut entraîner de graves risques cardiovasculaires. Pour le Dr Assyag, "ça va entraîner des arrêts répétés de la respiration liés à une obstruction des voies respiratoires supérieures en rapport avec un relâchement à la fois au niveau de la gorge et de la langue. Ça va entraîner bradycardie, tachycardie, arythmie. Et chez un patient coronarien, ça peut malheureusement entraîner une crise cardiaque".

Celles qui doivent écouter plus attentivement les signaux de leur corps : ce sont les femmes, qui ont tendance à ne pas s'alerter en cas de fatigue. C'est particulièrement au moment de la grossesse et de la ménopause, soit des changements hormonaux, que les risques pour les femmes sont les plus importants.

Apnée du sommeil : attention aux risques cardiaques
Apnée du sommeil : attention aux risques cardiaques