Zika : la propagation du virus inquiète

L'inquiétude est vive en Amérique du sud et aux Antilles face à la propagation du virus Zika.

FRANCE 2

Alerte internationale. Du Brésil à la Guadeloupe, les autorités sanitaires tentent d'éradiquer le moustique tigre, responsable de la propagation du virus Zika. Les plus vulnérables face aux virus sont les femmes enceintes, alors en Guyane et dans les Antilles, elles sont particulièrement surveillées. Ce matin, Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a recommandé aux femmes enceintes de différer leurs voyages vers les Antilles et l'Amérique du Sud. À l'aéroport d'Orly, les voyageurs à destination des Antilles et de l'Amérique du Sud avaient tous en tête les conseils de prudence.

Des malformations crâniennes

La maladie que pourrait provoquer le virus est une microcéphalie, qui touche le foetus. Au Brésil, près de 4 000 bébés sont nés depuis avril, avec des malformations crâniennes. Pour l'instant, aucun cas n'a été signalé, aussi bien aux Antilles qu'en métropole.


 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un moustique porteur des virus de la dengue, de la fièvre jaune et du chikungunya, qui peut aussi transmettre le virus Zika.
Un moustique porteur des virus de la dengue, de la fièvre jaune et du chikungunya, qui peut aussi transmettre le virus Zika. (ROGER ERITJA / BIOSPHOTO / AFP)