L'épidémie de grippe est déclarée en France métropolitaine, mais "à ce stade, on n'a rien d'exceptionnel"

La grippe touche toute la France métropolitaine, hormis la Corse, qui est en phase pré-épidémique. Entre le 18 et le 24 décembre, 227 000 nouveaux cas ont été enregistrés. 

Une personne consulte pour la grippe, le 20 décembre 2017 à Nice (Alpes-Maritimes). 
Une personne consulte pour la grippe, le 20 décembre 2017 à Nice (Alpes-Maritimes).  (MAXPPP)

L'épidémie de grippe a été déclarée jeudi 28 décembre en France métropolitaine, hormis en Corse, a annoncé Santé publique France. En médecine de ville, les virus détectés sont "essentiellement de sous-type A (H1N1)", a précisé l'agence nationale de santé publique. "On est dans un tout début d'épidémie de grippe, où on a tous les indicateurs qui sont en augmentation nette", a expliqué Sibylle Bernard-Stoecklin, épidémiologiste et coordinatrice de la surveillance de la grippe à Santé Publique France, à franceinfo.

L'épidémie s'est étendue ces derniers semaines en France métropolitaine. Entre les 18 décembre au 24 décembre, l'épidémie était présente dans toutes les régions de métropole, hormis la Corse, qui est en phase pré-épidémique. "C'est un phénomène que l'on observe chaque année, au moment du tout début de l'épidémie. À ce stade, on n'a rien d'exceptionnel", a précisé Sibylle Bernard-Stoecklin. Depuis le début de la surveillance, 79 % des virus grippaux détectés sont de type A.

L'Ile-de-France, la Paca et la Bretagne principalement touchées

Sur cette semaine, le taux d’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 349 cas pour 100 000 habitants, soit 227 000 nouveaux cas. Il s'agit d'une "forte hausse par rapport à la semaine précédente" déjà importante, a commenté le réseau Sentinelles. Durant ces deux semaines d’épidémie, 355 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste pour ce motif.

Au niveau régional, les taux d’incidence les plus élevés ont été observés en Ile-de-France (510 cas pour 100 000 habitants), Provence-Alpes-Côte d’Azur (495 cas pour 100 000 habitants) et Bretagne (432 cas pour 100 000 habitants).

Les moins de 15 ans particulièrement concernés

Au cours de cette période, 6 213 passages aux urgences et 15% des consultations de SOS Médecins ont eu pour motif un syndrome grippal, a détaillé Santé Publique France. "Cette année, on observe, à la fois en médecine de ville et aux urgences, que la part de la population qui semble être la plus touchée par la grippe à ce stade, ce sont les enfants de moins de 15 ans", a ajouté Sibylle Bernard-Stoecklin. Ils représentent 56% des passages pour syndrome grippal en milieu hospitalier.

"Toutefois, on observe une circulation du virus à la population en entier", a-t-elle ajouté, "et donc il est très important de rappeler les gestes de prévention qui permettent de limiter la transmission de la grippe au sein de la population générale : se laver les mains très régulièrement, tousser dans son coude, se moucher avec un mouchoir jetable et le jeter immédiatement, et éventuellement porter un masque", a listé l'épidémiologiste. Il est aussi conseillé de limiter les contacts avec les personnes malades, et d'aérer son logement chaque jour pour rénouveler l'air.