INFOGRAPHIES. Comprendre l'épidémie de grippe en trois graphes

Plus de 2,5 millions de Français ont déjà été touchés par la grippe cet hiver, selon le dernier bulletin de l'Institut de veille sanitaire (INVS) publié mercredi. Soit l'une des pires épidémies de ces dernières années.

Un médecin vaccinne un patient contre la grippe, le 16 janvier 2015 à Nice (Alpes-Maritimes).
Un médecin vaccinne un patient contre la grippe, le 16 janvier 2015 à Nice (Alpes-Maritimes). (MAXPPP)

Si vous êtes ou avez été cloué au lit en raison d'une bonne grippe, sachez que vous êtres loin d'être le ou la seul(e) ! Plus de 2,5 millions de Français ont déjà été touchés par l'épidémie cet hiver, selon le dernier bulletin de l'Institut de veille sanitaire (INVS), publié mercredi 25 février. Et si l'épidémie commence à reculer, pas moins de 5 millions de personnes devraient tout de même, à terme, avoir été contaminées. Soit l'une des pires grippes de ces dernières années. Francetv info vous résume tout ça en trois graphes.

L'ensemble du pays est touché

Premier enseignement : si certaines régions ont été plus ou moins fortement touchées que d'autres, aucune n'a été épargnée par l'épidémie, comme le montre cette évolution spatio-temporelle des cas de grippe signalés après consultation médicale, depuis la mi-décembre.

Le pic de l'épidémie est derrière nous 

Bonne nouvelle, en revanche : le pic de l'épidémie est désormais passé. Selon le dernier bulletin épidémiologique de l'INVS, publié mercredi 25 février, le taux d'incidence national en huitième semaine (du 16 au 22 février) était de 750 pour 100 000 consultations. Il était de 940 pour 100 000 consultations une semaine plus tôt.

La pire grippe depuis 2009

Dernier enseignement : cette grippe est l'une des plus virulentes de ces dernières années. Au total, plus de 2,5 millions de Français ont déjà été contaminés depuis le début de l'épidémie, selon l'INVS. Et si elle est en reflux, elle n'est pas terminée pour autant. "Plus sévère que les années précédentes, la grippe 2015 concernera, à l'arrivée, entre 4,5 et 5 millions de personnes sans doute", estime la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

Selon les chiffres du réseau Sentinelles, qui regroupe plus d'un millier de médecins généralistes partout en France, il faut remonter à l'année 2009 pour connaître un pic plus important.