Cet article date de plus de six ans.

Ebola : la Sierra Leone lève toutes les mesures de quarantaine

"Les restrictions au mouvement des populations seront allégées pour soutenir l'activité économique", a déclaré le président sierra-léonais, vendredi. Mais la situation reste "extrêmement préoccupante" en Sierra Leone, au Libera et en Guinée, prévient l'OMS.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des soignants transportent une personne infectée par Ebola de la Sierra Leone à Genève (Suisse), le 21 novembre 2014. (GENEVA UNIVERSITY HOSPITAL (HUG) / AFP)

Bonne nouvelle dans la lutte contre Ebola. Le ralentissement de l'épidémie est tel qu'en Sierra Leone, l'un des trois pays les plus touchés, les mesures de quarantaine ont toutes été levées. "Les restrictions au mouvement des populations seront allégées pour soutenir l'activité économique, a déclaré le président sierra-léonais Ernest Bai Koroma, dans un discours radiotélévisé à la nation jeudi 22 janvier. Il n'y aura plus de restriction de ce type au niveau provincial ou local."

Suppression des primes de risque pour les soignants

Le nombre de nouveaux cas d'Ebola en Sierra Leone, au Libera et en Guinée ont connu une "baisse réelle", a indiqué, jeudi 15 janvier, l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Mais la situation reste "extrêmement préoccupante" dans ces trois pays, a prévenu vendredi l'organisation, qui appelle à rester vigilant.

Reste qu'en Sierra Leone, la baisse d'intensité de l'épidémie a d'autres conséquences. Le gouvernement a annoncé, jeudi  22 janvier, la suppression, à partir de mars, des primes de risque versées aux personnels de santé impliqués dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola. Cette prime, qui s'ajoute au salaire de base, pouvait s'élever jusqu'à 500 000 leones (102 euros) par semaine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ebola

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.