"Dans la rue, je marchais comme une femme saoule" : l'actrice Mylène Demongeot dénonce les effets secondaires du Levothyrox et va porter plainte

L'actrice de 82 ans se dit victime d'effets secondaires et de "vertiges" à cause de la nouvelle formule du Levothyrox. Elle annonce à franceinfo qu'elle va porter plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui.

Des boîtes de Levothyrox, le 22 octobre 2017, à Lyon.
Des boîtes de Levothyrox, le 22 octobre 2017, à Lyon. (NICOLAS LIPONNE / NURPHOTO / AFP)

La nouvelle formule du Levothyrox continue de provoquer le mécontentement de certaines personnes malades de la thyroïde. Ils dénoncent de violents effets secondaires : plus de 17 000 signalements ont été recueillis par l'Agence nationale du médicament. Parmi ces patients, l'actrice Mylène Demongeot annonce à franceinfo son intention de porter plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui.

"J'ai commencé à avoir mal à la tête, ce qui ne m'arrive absolument jamais, à avoir des vertiges, à marcher d'une façon bizarre. Dans la rue, je marchais comme une femme saoule", témoigne l'actrice.

J'ai cru que je devenais folleMylène Demongeotà franceinfo

"A un moment, j'ai même pris une canne. Je me suis dit que j'allais prendre une troisième jambe car ça n'allait va pas du tout", a ajouté l'actrice de 82 ans qui souffre d'une maladie de la thyroïde appelée "hashimoto". "J'ai commencé les nouvelles pilules, le nouveau traitement, je crois que c'était en octobre de l'année dernière, et entre novembre et mars, j'ai pris sept kilos".

Une information judiciaire contre X pour "tromperie aggravée, blessure involontaire et mise en danger d'autrui" a été ouverte au mois de mars par la justice à Marseille. L'association française des personnes malades de la thyroïde demande quant à elle aux laboratoires Merck de commercialiser à nouveau l'ancienne formule du Levothyrox.