Vrai ou Fake : les enfants finalement plus exposés au coronavirus que les adultes ?

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Vrai ou Fake : les enfants finalement plus exposés au coronavirus que les adultes ?
Article rédigé par
Myriam Bounafaa, Alexandre Gras, Nicolas Wattré, Victor Buu - franceinfo
France Télévisions

Une étude américaine pointe la progression plus rapide de l'épidémie chez les enfants que chez les adultes.

Les enfants sont-ils plus exposés au coronavirus qu'on ne le pense ? Une étude sème le doute. D'après l'Académie américaine de pédiatrie, l'épidémie progresserait plus vite chez les enfants que dans le reste de la population. Il y aurait une augmentation plus rapide du nombre de cas positifs, du nombre d'hospitalisations, mais aussi du nombre de décès chez les enfants. Et ce, dès le mois de juillet, à la réouverture des écoles aux États-Unis.


Des chiffres qui font écho aux craintes du premier syndicat des enseignants du primaire, très inquiet depuis que le protocole sanitaire a été allégé dans les écoles. "On a l'impression que le virus serait un petit peu comme le nuage de Tchernobyl et qu'il s'arrêterait à la porte de l'école. On sait que c'est bien évidemment différent, que les enfants, même s'ils sont peu contaminant, ils se contaminent entre eux", déplore Guislaine David, Secrétaire générale Snuipp FSU. Sauf que rien ne peu l'affirmer. Toutes les études françaises affirment que les enfants sont principalement contaminés par un adulte et dans le cadre de la cellule familiale.

Trop d'imprécisions

Les chiffres de cette étude américaine, sont-ils crédibles ? Non, car celle-ci a une définition bien trop imprécise, bien trop large de ce qu'est un enfant. Une grande majorité des États considérant qu'on est enfant jusqu'à 19 ans. Des nourrissons, des jeunes enfants, des adolescents et de jeunes adultes sont donc mis dans le même panier. Une imprécision qui rend ces résultats impossibles à analyser. D'autant que les enfants américains sont plus obèses, plus précaires, plus mal soignés que les enfants français.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.