Vrai ou fake : le secret médical des malades du coronavirus est-il en danger ?

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
6media VRAi OU FAKE_Mathilde_Secret_medical_15/05
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

De nombreux médecins ont critiqué la stratégie du gouvernement de déconfinement et le suivi des malades. Mais y'a-t-il un "flicage" des malades du Covid-19 ?



Avec le déconfinement, le gouvernement a décidé de tester les Français massivement pour éviter que le virus ne se propage. Mais une polémique est née parmi les médecins concernant les données des patients qu'ils devaient remplir. Sur les réseaux sociaux, l'un d'eux avait notamment passé un gros coup de gueule. "Je suis médecin, je ne suis pas flic. On me demande pour quelques euros de vous fliquer. C'est hors de question que je viole le secret médical et votre confiance contre quelques euros. Et je sais que beaucoup de mes confrères sont dans le même état que moi", lançait Karim Khelfaoui sur Facebook. Une vidéo vue des centaines de milliers de fois.

Cependant, elle a été tournée avant l'adoption de la loi sur l'urgence sanitaire. Depuis, elle a été adoptée et les médecins doivent communiquer des informations sur leurs patients sur une plateforme de l'Assurance maladie : Contact Covid. Ils doivent renseigner les noms, adresses, coordonnées, professions et déplacements des patients, mais également ceux de leurs "cas-contact". C'est à l'Assurance maladie ensuite d'enquêter sur ces personnes.

Quid du Sidep ?

Pour les médecins, contrairement à ce qui a été envisagé, ils ne seront pas incités à communiquer sur leurs patients contre rémunération. La consultation médicale, elle, reste majorée. En ce qui concerne les données, il y a une deuxième base qui inquiète : le Sidep. Elle collecte les résultats des tests virologiques de laboratoires. "Ils sont en train de prendre vos données et en faire ce qu'ils veulent", râlait encore Karim Khelfaoui. Ce dispositif va-t-il à l'encontre du secret médical ? Les bases de données du Sidep et de Contact Covid ne sont en fait consultables que par le personnel de santé. Aucune précision sur le parcours médical n'est apportée et les fichiers sont conservés au maximum trois mois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.