VIDEO. "Un musée, c'est une rencontre physique entre des visiteurs, des équipes, des œuvres" : le Louvre-Lens accueille à nouveau les amateurs d'art

Depuis mardi 2 juin, les gros musées commencent à rouvrir. Au Louvre-Lens, dans le Pas-de-Calais, pour attirer le public, l'entrée est gratuite durant tout le mois de juin. Un geste qui fait le bonheur des visiteurs.

"Il était temps que ça rouvre, il était temps !" Dans la Galerie du Temps, Bérangère savoure son plaisir. Penchée sur un sarcophage ou un outil de calligraphie, la jeune institutrice admire les œuvres. Cinq mille ans d’histoire... Le temps, justement, lui a semblé bien long sans pouvoir visiter son musée préféré. "Ça fait du bien de revenir dans les musées, d'être là et de revoir les oeuvres. Sur Internet, ce n'est pas pareil !"

>> Suivez les dernières informations sur la pandémie de coronavirus dans notre direct

Bérangère se contentait de visites virtuelles, mises en ligne pour garder le lien avec les visiteurs pendant les onze semaines de fermeture lié au confinement. Ne plus pouvoir accéder à la culture à cause du confinement a beaucoup manqué à Aurore et ses trois enfants, qui rattrapent aujourd’hui le temps perdu. "Sur les périodes de mars-avril, janvier-février, c'est souvent à ce moment-là que l'on fait ces sorties, explique la mère de famille. Donc là que ça ouvre, c'était l'occasion."

En mars, tout s'est arrêté, et c'est vrai que quand tout s'arrête, c'est là qu'on se dit 'Mince, on n'en a pas profité' !

Aurore

à franceinfo

Reste qu'il y a un protocole sanitaire à respecter comme partout. "Ça fait bizarre quand on rentre dans le musée, mais après ça va", assure Romain. Un seul sens de circulation dans la galerie, 200 visiteurs maximum, masque obligatoire, gel... Il y a un certain nombre de contraintes mais ce jeune Lensois, habitué des lieux, est ravi : "J'ai toujours été habitué aux musées, voir les œuvres, m'instruire un peu... Pendant le confinement, on n'a pas pu y aller, le fait de revenir, ça fait du bien."

Dans la Galerie du Temps, protocole sanitaire oblige, il y a désormais un seul sens de circulation pour éviter aux visiteurs de revenir sur leurs pas.
Dans la Galerie du Temps, protocole sanitaire oblige, il y a désormais un seul sens de circulation pour éviter aux visiteurs de revenir sur leurs pas. (FARIDA NOUAR / RADIO FRANCE)

Une rencontre physique entre oeuvres et visiteurs

Sentiment partagé par Marie Lavandier. "Evidemment, aujourd'hui, je suis très heureuse, puis j'ai été très émue de voir le public qui faisait la queue, confie la directrice du musée Louvre-Lens. Des mamans avec des bébés, des familles, les amis du musée aussi, les voisins qui étaient là, un supporter de foot qui avait sa petit figurine du RC Lens qu'il prenait en photo devant chaque objet ! Un musée, c'est une rencontre physique entre des visiteurs, des équipes, des œuvres d'art. Il y a quelque chose de très physique qui passe par la rencontre réelle. C'est ce qu'on est très très heureux de pouvoir réoffrir et se réoffrir aujourd'hui."

Pour minimiser les risques de contamination à la billetterie et fêter la réouverture, l’accès au musée est gratuit tout le mois de juin.

Dans la Galerie du Temps, protocole sanitaire oblige, il y a désormais un seul sens de circulation pour éviter aux visiteurs de revenir sur leurs pas.
Dans la Galerie du Temps, protocole sanitaire oblige, il y a désormais un seul sens de circulation pour éviter aux visiteurs de revenir sur leurs pas. (FARIDA NOUAR / RADIO FRANCE)