Vidéo Pourquoi un vaccin reste le principal espoir pour sortir de la crise du coronavirus

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Complément d'enquête. Immunité collective ou persistance du coronavirus... quels scénarios après le déconfinement ?
Article rédigé par
France Télévisions

Comment mesurer l'efficacité du confinement, prolongé en France jusqu'au 11 mai 2020 ? Comment pourrait évoluer l'épidémie après le déconfinement ? Le coronavirus peut-il disparaître suite à l'immunisation collective de la population ? Dans cet extrait de "Complément d'enquête", quelques chiffres et les réponses d'une virologue.

Le SARS-CoV-2, toute la planète l'a sous-estimé. Au 20 avril 2020, l'épidémie de coronavirus a déjà fait 164 000 morts, et cloîtré à domicile plus de la moitié de l'humanité. En France, le confinement a été prolongé jusqu'au 11 mai. Il coûterait au minimum 75 milliards d'euros par mois à l'économie nationale.

Pourtant, cela semble la seule option dont nous disposons actuellement pour combattre l'épidémie. D'après une étude du très sérieux Imperial College de Londres, sans cette mesure, elle aurait tué, en trois mois, 2 millions de personnes aux Etats-Unis (au 20 avril toujours, le pays a franchi la barre des 40 000 morts). Pour la France, cela voudrait dire près de 400 000 morts (on en dénombre 20 000 depuis le 1er mars). Dans cet extrait de "Complément d'enquête", une courbe spectaculaire permet de visualiser l'impact du confinement sur le pourcentage de malades dans la population.

L'immunité collective est-elle possible ?

Quels scénarios sont envisagés après le déconfinement, qui ne marquera pas la fin de l'épidémie ? Le virus peut-il disparaître suite à l'immunisation collective de la population ? Il s'agit du premier scénario envisageable, mais cette immunisation est-elle seulement possible ? Selon la virologue Mylène Ogliastro, directrice de recherche à l'INRAE (Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement), il existe "beaucoup d'incertitudes sur la capacité des individus ayant contracté le virus à produire des anticorps neutralisants" qui les empêcheraient de retomber malades. 

Selon cette scientifique, il existe deux autres possibilités : "Le deuxième scénario est la persistance du virus dans des réservoirs animaux, à partir desquels il va revenir de manière locale et sporadique dans les populations humaines. Le troisième scénario serait un virus qui persiste, et qui revient de manière cyclique dans les populations, comme le virus de la grippe."

Vers un ou plusieurs reconfinements de la population ?

Ce dernier cas de figure obligerait à reconfiner la population, jusqu'à ce qu'un traitement efficace soit trouvé et distribué de manière massive. En attendant cette hypothétique immunité collective... Enfin, rien ne dit que le virus ne soit pas capable de muter. En l'état actuel des connaissances, le principal espoir pour sortir de la crise repose sur la découverte rapide d'un vaccin.

 Extrait de "Un ennemi insaisissable ?", un reportage à voir dans "Complément d'enquête" le 23 avril 2020.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.