Vidéo Fin du masque à l'extérieur : Xavier Bertrand, "pas dupe", fait le lien avec les élections régionales

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

"Quel cadeau aura-t-on la semaine prochaine ? Parce qu'il y a le second tour des élections régionales, on a forcément une bonne nouvelle qui va arriver", a ironisé le président sortant de la région des Hauts-de-France sur franceinfo.

"Je pense que la politique n'était pas loin" lorsque la décision a été prise de lever l'obligation de porter le masque à l'extérieur face à une décrue du Covid-19, a déclaré jeudi 17 juin sur franceinfo Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, candidat divers droite à sa réélection. "Je dis merci le premier tour des élections régionales parce que je suis pas dupe", dit-il.

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

"La question qu'on se pose c'est : quel cadeau aura-t-on la semaine prochaine ? Parce qu'il y a le second tour des élections régionales, on a forcément une bonne nouvelle qui va arriver", ironise Xavier Bertrand, qui se félicite tout de même de pouvoir mieux respirer.

Concernant la levée du couvre-feu, le candidat divers droite dans les Hauts-de-France estime qu'il "était mort depuis la semaine dernière" avec "la décision du gouvernement d'accorder une dérogation pour ceux qui étaient à Roland-Garros, pendant que les jeunes étaient évacués des Invalides. Si la décision avait été prise plus tôt, on aurait évité ce deux poids, deux mesures."

Pour la vaccination sur son lieu de vacances

Interrogé sur l'amélioration de la situation sanitaire et l'avancée de la campagne de vaccination, Xavier Bertrand estime que c'est "tant mieux". Il appelle chacun à "faire attention" et à "ne pas considérer que c'est derrière nous qu'il n'y a plus de risque", citant le risque que représentent certains variants.

D'après lui, on a surtout "besoin de vacciner". Il faut donc "dire à tous les Français : vous vous faites vacciner là où vous habitez, vous pourrez vous faire vacciner aussi en vacances où que vous alliez", estime-t-il, contrairement à ce que préconise le gouvernement. Même si cela représente une "logistique supplémentaire", cela "ferait du bien pour booster la vaccination", d'autant qu'il "n'y a plus de problèmes d'approvisionnement en doses."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.