VIDEO. Coronavirus : bienvenue dans le train pour Wuhan, la ville chinoise où s'est déclarée l'épidémie

En Chine, un train dessert encore la ville de Wuhan, foyer de l'épidémie de coronavirus. Mais l'arrêt ne dure que quelques minutes, et seuls quelques passagers sont autorisés à descendre.

En Chine, le train qui traverse la province du Hubei marque toujours l'arrêt à Wuhan. Cette ville de 11 millions d'habitants, autrefois dynamique, est le foyer de l'épidémie de coronavirus. Elle est devenue une cité fantôme. A bord des wagons, les passagers sont rares. Le masque de protection respiratoire est de rigueur, mais certains vont plus loin que les consignes officielles et voyagent en combinaison intégrale.

Le train s'approche lentement de Wuhan et n'y marque qu'un arrêt très court. Une poignée de passagers sont autorisés à descendre, car des restrictions de voyage ont été imposées dans presque toutes les provinces chinoises. La Chine compte à elle seule plus de 80 000 cas confirmés de coronavirus, et craint une recontamination de la part de voyageurs ayant séjourné dans d'autres pays. 

Un passager en combinaison intégrale somnole dans le train pour Wuhan, en Chine.
Un passager en combinaison intégrale somnole dans le train pour Wuhan, en Chine. (AFP)