VIDEO. Covid-19 : il est désormais impossible d'acheter des masques en pharmacie, sauf sur prescription médicale, annonce Sibeth Ndiaye

La porte-parole du gouvernement, invitée de France Inter mercredi, a indiqué que "des instructions" ont été données "aux officines de pharmacie pour qu'elles ne distribuent des masques que sur prescription médicale ou qu'aux professionnels de santé".

FRANCE INTER

Dans la lutte contre le coronavirus Covid-19, la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, a indiqué mercredi 4 mars sur France Inter qu'il est désormais impossible d'acheter des masques de protection en pharmacie, sauf sur prescription médicale. Jusqu'ici les masques étaient en vente libre dans les pharmacies.

>>> Coronavirus : la vente des masques en pharmacie est désormais soumise à prescription médicale. Suivez notre direct

"On ne doit pas acheter de masques, et d'ailleurs, on ne peut pas en acheter puisque nous avons donné des instructions aux officines de pharmacie pour qu'elles ne distribuent des masques que sur prescription médicale ou qu'aux professionnels de santé", a précisé Sibeth Ndiaye. "Les gens contaminés ou ceux susceptibles fortement de l'être (...), c'est à ces profils de patients que l'on va donner des masques", ajoute Sibeth Ndiaye.

Le ministère de la Santé, joint par franceinfo, a précisé qu'"effectivement, la délivrance des masques chirurgicaux se fait désormais uniquement sur prescription médicale et cette mesure est applicable à partir de mercredi. Cela s'inscrit dans la lignée des recommandations du ministère, selon lesquelles le grand public n'a pas besoin de masques s'il n'est pas concerné."

Les masques puisés dans les "stocks d'État" 

Par ailleurs, Sibeth Ndiaye a précisé qu'il n'y a "pas de risque de pénurie pour les masques chirurgicaux puisqu'on a des stocks d'Etat qui ont été réalisés lors des précédentes mandatures", précise la porte-parole du gouvernement. Ces masques vont être déstockés "progressivement" afin d’assurer un bon "achalandage des officines". Par ailleurs, Emmanuel Macron a annoncé mardi que l'Etat français réquisionnait  "tous les stocks et la production de masques de protection" pour les distribuer aux personnels soignants et aux personnes atteintes du virus. 

Quant aux gels hydroalcooliques, une enquête a été lancée par la répression des fraudes (DGCCRF) pour s'assurer qu'il n'y ait pas "d'abus", rappelle Sibeth Ndiaye qui fait référence ici à la hausse du prix des flacons constatée dans certaines pharmacies. "Si des choses pas bien ont été faites, elles seront sanctionnées", promet la porte-parole du gouvernement. Un décret va être pris ce mercredi pour encadrer les prix des gels hydroalcooliques, a annoncé le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.

Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, était l\'invitée de France Inter mercredi 4 mars. 
Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, était l'invitée de France Inter mercredi 4 mars.  (FRANCE INTER)