Vidéo Covid-19 : "Ce ne sont pas les JO du Covid", déclare le député Roland Lescure, appelé à comparer la France et l'Italie

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

La France est sur "une ligne de crête", estime le député LREM.

"Il faut être extrêmement modeste quand on regarde ce que font les uns et les autres", estime le député LREM Roland Lescure, alors que l'Italie se reconfinera dès lundi. "Ce ne sont pas les Jeux olympiques du Covid", s'agace-t-il sur franceinfo, samedi 13 mars. Le représentant des Français de l'étranger (1ère circonscription / États-Unis et Canada) est persuadé qu'"il y a des choses qui sont mieux faites ailleurs" mais qu'"il y a des choses bien mieux faites ici", notamment à l'école, "l'exception française". Selon lui, "le choix d'ouvrir les bars et les restaurants dans l'Italie du nord n'a visiblement pas été couronné de succès. Ça montre qu'il faut être extrêmement prudent, extrêmement humble et continuer notre stratégie aussi disciplinée que possible".

>> Suivez en direct les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19.

Malgré le fait que la France a passé la barre des 90 000 morts et compte actuellement 4 000 malades en réanimation, Roland Lescure estime qu'"on n'est pas dans le mur mais sur une ligne de crête extrêmement fine". Même en Île-de-France, où plus de 1 000 patients sont en réanimation, il faut "tout faire pour éviter le reconfinement". "Chaque jour gagné est un jour où nos enfants peuvent aller à l'école, où on peut se déplacer et profiter des quelques rayons de printemps qui commencent à pointer", énumère le porte parole de LREM.

Tout faire pour éviter le reconfinement

"On essaye de trouver l'équilibre entre les écoles, l'activité économique et les conséquences psychologiques", insiste le député. Même si le taux d'incidence de l'Île-de-France (365,8 pour 100 000 habitants, au 12/03/21 selon Santé Publique France) se rapproche de celui du Pas-de-Calais (418), un confinement serait "plus difficile" pour les Franciliens qui "vivent souvent assez nombreux dans des petits logements". "Je ne dis pas que les gens du Pas-de-Calais vivent dans des palais mais l'Île-de-France est quand même une région extrêmement dense avec plus de 12 millions d'habitants", rappelle Roland Lescure.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.